Robert Bourgi, homme de l’ombre, de nouveau en pleine lumière

Son nom vient d’être ajouté dans «l’affaire Fillon». Robert Bourgi, avocat et ancien conseiller occulte pour l’Afrique à l’Elysée, a confirmé vendredi être l’ami qui a offert deux costumes Arnys d’un montant de 13.000 euros à François Fillon. «C’était un cadeau amical fait sans rien attendre en retour. Il n’y a ni conflit d’intérêts ni trafic d’influence», a-t-il précisé sur BFMTV. Lundi dans Les Echos, François Fillon avait interjeté: «Un ami m’a offert des costumes en février. Et alors?»   Inscrit au barreau de Paris, l’homme, d’origine libanaise et né à Dakar, a été jusqu’en 2005 un discret «Monsieur Afrique» officieux de Jacques Chirac à l’Élysée. Avant de rallier Nicolas Sarkozy, qui lui a remis la Légion d’honneur, fin 2007. Il a noué des liens étroits avec plusieurs dirigeants du continent africain comme Omar Bongo puis son fils Ali, qui lui a succédé à la présidence du Gabon, Denis Sassou-Nguesso (Congo) et Abdoulaye Wade (Sénégal).  «Je travaille à la fois pour les présidents africains et pour le président français», déclarait-il en 2009 pour expliquer ses fonctions. «Je ne suis pas conseiller, plutôt missi dominici». Une sorte de représentant spécial du chef de l’État auprès des chefs d’Etat africains. «Il y a toujours eu des diplomaties parallèles. Il y a plusieurs portes dans la maison du père», précisait celui qui parle couramment français, arabe et wolof et qui dans le Who’s Who assure s’intéresser à «de Gaulle, André Malraux et Napoléon».    Son nom vient d’être ajouté dans «l’affaire Fillon». Robert Bourgi, avocat et ancien conseiller occulte pour l’Afrique à l’Elysée, a confirmé vendredi être l’ami qui a offert deux costumes Arnys d’un montant de 13.000 euros à François Fillon. «C’était un cadeau amical fait sans rien attendre en retour. Il n’y a ni conflit d’intérêts ni trafic d’influence», a-t-il précisé sur BFMTV. Lundi dans Les Echos, François Fillon avait interjeté: «Un ami m’a offert des costumes en février. Et alors?»   Inscrit au barreau de Paris, l’homme, d’origine libanaise et né à Dakar, a été jusqu’en 2005 un discret «Monsieur Afrique» officieux de Jacques Chirac à l’Élysée. Avant de rallier Nicolas Sarkozy, qui lui a remis la Légion d’honneur, fin 2007. Il a noué des liens étroits avec plusieurs dirigeants du continent africain comme Omar Bongo puis son fils Ali, qui lui a succédé à la présidence du Gabon, Denis Sassou-Nguesso (Congo) et Abdoulaye Wade (Sénégal).  «Je travaille à la fois pour les présidents africains et pour le président français», déclarait-il en 2009 pour expliquer ses fonctions. «Je ne suis pas conseiller, plutôt missi dominici». Une sorte de représentant spécial du chef de l’État auprès des chefs d’Etat africains. «Il y a toujours eu des diplomaties parallèles. Il y a plusieurs portes dans la maison du père», précisait celui qui parle couramment français, arabe et wolof et qui dans le Who’s Who assure s’intéresser à «de Gaulle, André Malraux et Napoléon».

Brexit: et Gibraltar ?

Une semaine après le déclenchement de l’article 50 du traité de Lisbonne par la première ministre britannique, Theresa May, les premières conséquences du Brexit à venir se sentent déjà. Bruxelles a publié dès le 31 mars sa feuille de route des négociations pour les deux années à venir. Surprise pour Londres, elle stipule que l’Espagne devra donner son feu vert pour que tout accord intervenant entre les Vingt-Sept et le Royaume-Uni puisse s’appliquer à Gibraltar, cette enclave britannique située au sud de l’Espagne. 32 000 habitants vivent actuellement sur ce minuscule territoire de sept kilomètres carrés, cédé au Royaume-Uni en 1713 et régulièrement revendiqué par l’Espagne. Alors que vont débuter d’âpres négociations entre Européens et Britanniques, Madrid a su négocier habilement ce droit de veto sur l’enclave. Une situation comparable à celle des îles Malouines À Londres, la pilule passe très mal. « Gibraltar n’est pas à vendre, ne sera pas soldé », a fait savoir Boris Johnson, le chef de la diplomatie britannique. Une réaction fougueuse, mais qui n’est rien comparée à celle, plus belliqueuse, de Michael Howard. Dimanche 2 avril, l’ancien leader du Parti conservateur a comparé la situation de Gibraltar à celle des îles Malouines, dans l’Atlantique, théâtre il y a trente-cinq ans d’une guerre entre Britanniques et Argentins. L’Espagne, par la voix de son propre ministre des affaires étrangères, Alfonso Dastis, s’est étonnée de ce manque de « flegme », et il aura fallu toute la dérision de Theresa May pour écarter l’idée d’un conflit armé et faire baisser d’un cran la tension. Mais indubitablement, le ton a changé à Madrid depuis qu’Alfonso Dastis, fin connaisseur des rouages de Bruxelles, a succédé à José Manuel García Margallo à la tête de la diplomatie. « Le ministre Margallo était préoccupant. Il traitait toujours le dossier de Gibraltar de manière dogmatique et nationaliste, alors qu’Alfonso Dastis semble plus flexible, plus ouvert, acceptant des positions plus nuancées », estime Jesus Verdu, chercheur à l’université de Cadix. A Gibraltar, 96 % des habitants contre le Brexit Le cas Gibraltar est complexe. La proposition de co-souveraineté, prônée par l’ancien ministre Margallo, semble sans avenir, tant les habitants de l’enclave se sentent profondément britanniques. Lors d’un référendum en 2002, ils avaient eux-mêmes rejeté à 99 % la formule d’une souveraineté partagée. « Cette co-souveraineté n’a de sens ni politiquement ni juridiquement », juge Jesus Verdu. Selon lui, « l’une des solutions consisterait en un nouveau statut permettant une forme d’appartenance à l’UE afin de garantir le principe de la liberté de circulation, de sorte que les travailleurs espagnols puissent se rendre à Gibraltar dans des conditions optimales ». Car toute britannique qu’elle est, l’enclave de Gibraltar n’a aucunement la volonté de quitter l’UE. le 23 juin 2016, lors du référendum sur la sortie de l’UE, ses habitants avaient voté à 96 % contre le Brexit. « Gibraltar est essentiel pour l’Otan » En outre, Madrid aurait aussi beaucoup à perdre si les relations s’envenimaient, tant la province andalouse de Cadix, qui enregistre l’un des taux de chômage les plus élevés d’Espagne, profite du dynamisme économique du Rocher. Pour Jesus Verdu, « la question du Rocher est traitée de manière confuse par l’Espagne, qui n’a pas de politique d’État bien définie en la matière. La démocratie n’a pas assimilé Gibraltar avec maturité. Dans une grande partie de la classe politique espagnole, il existe le sentiment que Gibraltar est un ennemi et que d’une certaine manière, il faut récupérer ce territoire. Ce qui est une grave erreur ». Source: séminaire Londres.

Se battre contre l’homophobie

Je me battrai toute ma vie s’il le faut pour que les jeunes gays lesbiennes et transgenres puissent avoir des référents médicaux respectueux et bienveillants vers lesquels se tourner. Un médecin, appelons-le Docteur X, 30 ans, a tenu, sur un groupe PUBLIC regroupant 30.000 membres, dont beaucoup de soignant.e.s ET de soigné.e.s, des propos dégradants envers les homosexuels. Qualifier un homo de “fofolle” (quand il existe d’autres termes, non offensants, pour exprimer la même idée), expliquer qu’on les reconnaît à la position de la théière, à leurs expressions faciales exagérées, à leur “marche sur une ligne en balançant les hanches”, à leurs manières surjouées (comme si appartenir à une orientation sexuelle minoritaire était un jeu), etc, est homophobe. Et n’allez pas me dire “j’ai un copain homo qui dit que ce n’est pas homophobe!” On s’en beurre le coquillage de votre pote homo. L’homophobie internalisée est de l’homophobie quand même. Et si cela ne suffit pas, remplacez le terme “fofolle” par “négro” ou “youpin” ou tout autre terme servant à dénigrer une minorité quelle qu’elle soit. Vous verrez très vite en quoi cette vision comportementalo-biologisante est problématique. Sur un forum, (donc un lieu PUBLIC par essence), le même médecin a écrit des textes interminables sur les homosexuels. Morceaux choisis dans les commentaires (je vous demande de VRAIMENT lire ces captures d’écran). Sur ce forum, X. revendiquait son doctorat en médecine (apposant donc une justification à ses élucubrations). Il y sous-tendait en permanence l’idée que “Je suis médecin donc JE SAIS SCIENTIFIQUEMENT ce qu’il en est”. Rien à voir avec le pilier de bar du café du commerce en bas de la rue, donc. Ce même médecin citait Hitler, “Mein Kampf”, en évoquant LA “problématique homosexuelle”. On peut lire ce genre de phrase, ahurissante: “le jour où les homos récolteront ce qu’ils ont semé, faudra pas venir se plaindre”. Sur son Facebook, on trouve également un long post sur “Une France sans Juifs”. (…) De telles prises position n’avaient rien d’une maladresse. Je vous l’assure. J’ai alors tenté de débattre gentiment, puis férocement, avec lui en privé (QUATRE jours!!!) pour lui faire entendre raison. Il n’a rien voulu entendre. Rien J’ai appelé le conseil de l’Ordre À TITRE PRIVÉ (car internet n’est pas et ne doit pas être à mon sens, un tribunal) et j’ai récolté une réponse – beaucoup trop tiède à mon goût – où il était question de la difficulté de réguler les prises de paroles sur les réseaux sociaux (ce que j’entends parfaitement, soyons clairs, et la suite donnée par le conseil de l’Ordre à cette affaire devait s’avérer à la hauteur de ce qu’on pourrait attendre d’une telle institution).En désespoir de cause, je fis, ainsi que beaucoup d’autres internautes, des captures d’écran. Je veillais cependant, PERSONNELLEMENT, à flouter le nom du praticien. Étais-je obligé? Non, c’étaient des propos PUBLICS. Néanmoins, je crois au droit à l’oubli.

Un film de protection

C’est une excellente nouvelle que je viens d’apprendre : depuis peu, les policiers et gendarmes, lorsqu’ils procèdent à des contrôles d’identité doivent activer leurs caméras-piétons, dans quelques 23 zones de l’Hexagone déterminées par le ministère de l’Intérieur. Ces zones contiennent des ZSP du Paris intra muros, tout comme des départements comme les Alpes-Maritimes.
Ce n’est pour l’heure qu’un ballon d’essai, dont la durée maximale est limitée à un an. Mais c’est tout de même une mesure qui évitera sans doute bien des problèmes à l’avenir. Ce procédé est généralisé depuis des années dans certains pays, et a carrément démontré son importance. L’objectif de ce système est de calmer la relation des deux côtés de la barrière : les policiers peuvent ainsi montrer qu’ils ont agi dans les règles, et les citoyens ne peuvent être ignorés si un abus est commis. C’est clairement un système où tout le monde est gagnant. Last but not least, cette procédure pourrait permettre d’éviter de longs rapports écrits, ce qui réduit drastiquement la lourdeur administrative.A la fin de cette année d’expérimentation, les DG de la Police et de la Gendarmerie Nationales offriront un rapport pour évaluer l’effet de ces caméras sur le bon fonctionnement des contrôles d’identité. Si cette procédure est déployée à l’échelle nationale, des scandales tels que celui de Théo début février appartiennent ainsi peut-être au passé. Ce projet devrait apaiser pas mal les tensions entre les policiers et les habitants des quartiers sensibles ! Cela dit, le dispositif d’enregistrement n’étant pas automatique, le fonctionnaire peut oublier de le lancer avant une intervention. Mais ce serait vraiment tendre le bâton pour se faire battre.

Adrénaline en Fouga

S’il y a bien un cadeau que je ne pensais pas recevoir, c’est celui-là ! Mais dernièrement, j’ai en effet découvert ce qu’on avait à bord d’un avion de chasse. Cette expérience fabuleuse s’est déroulée à Abbeville, et ce que je peux d’emblée vous dire, c’est que ça a été extrême ! Au début, ça a commencé très simplement. Ce jour-là, je me suis rendu à l’aéroport où j’ai rencontré Bastien, mon pilote et instructeur, qui m’a fait un briefing sur les consignes de sécurité. Juste après, j’ai pu enfiler ma combinaison de vol, prendre mon casque-micro, et gagner la piste où m’attendait le Fouga. Cet avion ne correspondait pas à l’image qu’on peut se faire d’un avion de chasse, mais avait bien la fougue de ce dernier, comme j’allais m’en apercevoir quelques instants plus tard ! Je me suis installé dans la cabine, et c’est parti mon kiki. Comment vous décrire ce que j’ai éprouvé lorsque nous nous sommes retrouvés face à la piste, prêt à décoller ? C’est un cocktail de peur et d’impatience. C’est ce qu’on peut ressentir quand on se retrouve à devoir prendre la parole devant une grande assemblée. On se prend à regretter de s’être laissé embarquer là-dedans. Pourtant, les premières minutes, le vol s’est révélé assez doux. J’ai été presque déçu. Le décollage ne m’a pas scotché à mon siège, et les premières minutes se sont résumées à un simple vol d’initiation, plutôt tranquille. Mais ce n’était que l’échauffement. Parce que quand a commencé la voltige aérienne, l’univers a explosé. Quand on a pris la première vrille, j’ai réalisé que ça allait être violent. J’ai pris 5G dans la tronche. Je pesais 6 fois mon poids habituel ! Et ce n’était que le prologue. Les figures se sont enchaînées . La séance acrobatique n’a duré que dix minutes, mais à l’atterrissage, on aurait dit que j’avais couru un marathon en plein cagnard. Et vous savez ce qu’il y a de pire dans tout ça ? C’est que j’ai adoré ce vol ! Jamais je n’avais reçu de telles décharges d’adrénaline. Voici le lien vers mon baptême en avion de chasse en Fouga Magister, si vous voulez en savoir plus.

Le Groenland n’est pas vert

Pourquoi le Groenland, qui se traduit comme la “terre verte”, est-il recouvert de neige tandis que l’Islande, “terre de glace”, est connue pour ses paysages verdoyants? Les sagas islandaises content qu’à l’époque de sa colonisation le Groenland a été nommé ainsi pour attirer des colons mais la “terre verte”, selon certains chercheurs, l’a bien été un jour… Deux études publiées récemment dans le magazine Nature se penchent sur les mystères de cette région glaciaire. Tandis que les spécialistes sous la direction de Paul Bierrnan de l’université du Vermont concluent que depuis 7,5 millions d’années une grande partie du Groenland est recouverte de glace, un autre groupe de chercheurs dirigé par Jörg Schäfer affirme qu’au cours de cette période les glaces du Groenland ont fondu presque entièrement au moins une fois. De plus, le second groupe de recherche n’écarte pas la possibilité qu’à une certaine période, depuis 2,5 millions d’années, l’île ait été entièrement libérée des glaces pour une période d’environ 280 000 ans.  Les deux groupes d’étude ont travaillé au Groenland (mais à des endroits différents de l’île) et le premier groupe y a retrouvé des sédiments déplacés près des côtes après l’érosion atmosphérique. Les représentants du second groupe ont examiné les isotopes des éléments chimiques retrouvés sous la glace, qui auraient pu apparaître sous l’effet des rayons cosmiques. Les spécialistes expliquent ces divergences par l’utilisation, dans les deux cas, de données issues d’un seul endroit pour tenter de tirer des conclusions à grande échelle. Les spécialistes considèrent importante l’information sur le changement de la quantité de glace au Groenland avant tout car sa quantité se réduit aujourd’hui à cause des changements climatiques, ce qui pourrait avoir des conséquences multiples pour l’environnement.

USA, pour la vente d’armes en Syrie

Le président sortant Barack Obama a levé les restrictions sur les livraisons d’armes aux alliés des États-Unis dans le cadre de la lutte antiterroriste en Syrie. Le président sortant américain a levé jeudi les restrictions formelles sur les livraisons d’armes, de munitions et de matériel militaire aux alliés des États-Unis afin de combattre le terrorisme en Syrie. Un mémorandum en conséquence, adressé au secrétaire d’État et au ministre de la Défense, a été diffusé par le service de presse de la Maison Blanche. Selon le document, il importe d’affirmer que les opérations y compris la fourniture d’armes et de services aux forces étrangères, engagées dans la lutte contre Daech menée par les États-Unis en Syrie, est très importante pour la sécurité nationale du pays. En même temps, le président annule des interdictions sur les livraisons de « matériel militaire » et de ressources financières en Syrie, qui est sous sanctions américaines comme un pays qui soutient le terrorisme. Il est à noter que le terme « matériel militaire », selon la législation des États-Unis, désigne tous les appareils à des fins militaires. Pour effectuer une telle assistance à leurs alliés, le secrétaire d’État et le ministre de la Défense devront fournir des informations détaillées au Congrès US pour obtenir son approbation. Plus tôt dans la semaine, la chambre basse du Congrès des États-Unis avait approuvé les modalités de livraison de missiles surface-air à l’« opposition syrienne ». Pourtant, il reste encore au Pentagone à préciser ceux qui recevront les armements.

Economie, voiture et technologie

On identifie généralement dans l’économie numérique trois dimensions structurantes : la force des eets de réseau, le besoin de technologies fédératrices et l’apparition d’usages innovants. Ces facteurs seront-ils aussi décisifs pour l’essor du véhicule autonome ? Ces dernières décennies ont été pour le véhicule une période d’intégration continuelle des technologies de communication embarquée Il s’est agi à la fois d’améliorer les composantes clés de la conduite  direction, freinage ou éclairage  et d’optimiser la maintenance des systèmes internes. Le véhicule devenu autonome communiquera avec l’environnement par le biais de l’infrastructure routière, mais aussi avec les usagers et les autres véhicules : en s’intensifiant, les échanges de données feront apparaître ce qu’on appelle en théorie économique des eets de réseau. Trois domaines principaux sont concernés : Dans ces trois domaines, les avancées ne tiennent pas tant au déploiement d’une flotte de véhicules réellement autonomes qu’à la diusion de véhicules dotés de « capacités d’autonomisation », c’est-à-dire possédant les capteurs, les systèmes de traitement et les outils de communication nécessaires, même si l’autonomie proprement dite n’est pas activée. En outre, la mise en réseau visée n’a pas la connaissance de l’environnement : une cartographie dynamique sera essentielle pour actualiser en temps réel l’information sur les itinéraires. L’application Waze utilise d’ores et déjà les retours des conducteurs pour signaler les accidents, et la géolocalisation des téléphones portables pour évaluer les conditions de circulation. Demain, les véhicules feront remonter eux-mêmes l’information issue des capteurs. Se constituera alors une cartographie en quatre dimensions, avec à la fois les trois dimensions de l’espace (la route elle-même, sa forme, son environnement immédiat, les bâtiments, etc.) et l’évolution dans le temps (position des autres véhicules, conditions de circulation ou météorologiques, etc.). Pour assurer la collecte de ces informations, Google et Apple ont ainsi annoncé le lancement de leur système d’exploitation pour les véhicules en 2014, tandis que Mercedes, BMW et Audi ont racheté à Nokia la cartographie Here en octobre 2015 ; l’apprentissage automatique de la conduite : les informations recueillies en conduite manuelle viennent nourrir les algorithmes de conduite automatique, favorisant ainsi l’apprentissage approfondi des logiciels (deep learning). Certains constructeurs cherchent déjà à récupérer ces jeux de données : le constructeur de voitures électriques Tesla Motors a par exemple décidé d’équiper ses véhicules d’une fonction Autopilot, qui fait l’objet de mises à jour régulières ; la communication directe entre véhicules, notamment pour la gestion de la sécurité. Cette optimisation des interactions suppose des formats d’échange communs entre constructeurs. La normalisation est un enjeu clé pour l’essor du véhicule autonome. Source: Les plus belles voitures.

Pourquoi j’aime New York !

Bienvenue. Rejoins le programme Voyager Plus !

Mes 10 solutions pour réaliser tes rêves de voyage + des ressources, des réductions et le Manifeste du Voyageur (mon livre gratuit) ! » Télécharge le tout en cliquant ici.

New York est une ville unique au monde. Il y a plusieurs New York. C’est une des raisons pour lesquelles j’aime autant cette ville. On n’oublie jamais sa première fois à New York.

Première fois oui, car, bien souvent, on y revient encore et encore. J’aime New York, et je crois que nous sommes nombreux dans ce cas. Voici ce qui m’a marqué dès mon premier séjour à New York.

Les villages de New York

new york

New York, ce n’est pas simplement une ville bourdonnante et ses quartiers d’affaires, ses immeubles démesurés. Non, il y a plusieurs New York. Et cela, même au cœur de Manhattan.

Greenwich Village est l’un des quartiers les plus tranquilles du centre de New York. Immeubles bas, rues calmes sans trop de circulation, ce coin de Manhattan a la réputation d’être celui des artistes et des intellectuels. De petites ruelles, des boutiques pittoresques, on est ici loin de l’image classique de New York.

Autre quartier dans le même style: East Village. Traditionnellement, c’est le foyer contestataire de la ville. De nos jours, ce quartier bobo se distingue notamment par ses rues où la circulation est calme et les rues presque désertes. Étonnant.

Passer d’un continent à l’autre

chinatown_new_york

Ville cosmopolite par excellence, New York a attiré de nombreux migrants au fil des siècles. Chaque communauté a gardé ses particularités. Certaines se sont concentrées dans des quartiers bien distincts. Nul besoin de prendre un avion pour voyager.

À Manhattan, Chinatown est une ville dans la ville. Vous aurez vraiment l’impression de vous promener dans une ville asiatique, c’est bluffant. A Columbus Park, les habitants jouent aux échecs, aux dominos, aux cartes ou au mah-jong. Sur les bancs, des vieillards discutent du temps qui passe. De même, Little India offre un vrai dépaysement. Profitez-en pour vous offrir un repas indien au cœur de New York.

Après l’Asie, passez en Europe et plus précisément en Italie. Little Italy a une superficie beaucoup plus réduite que celle de Chinatown. Des cafés et restaurants italiens où les serveurs vous interpellent en italien… Sur Mulberry Street, on s’y croirait. Et ce n’est là qu’un avant goût…

Grandeur et immensité

img_1243-1

New York, c’est la démesure, à l’image finalement du pays tout entier. Mais nulle part ailleurs qu’à New York, il est possible de sentir et de voir cela. Les gratte-ciels tutoient les nuages, les bâtiments sont imposants, les rues sont extra-larges, de mêmes que les voitures made in USA.

New York, ce sont des symboles mondialement connus : la bourse de Wall Street, le pont de Brooklyn, l’ Empire State Building et, bien sûr, la statue de la Liberté. Dans un autre registre, Ground Zero est devenu un autre lieu prisé à New York. Le mémorial attire chaque année des milliers de touristes.

Perso, un de mes bâtiments préfères, c’est Central Station, la plus grande gare du pays. Rien que l’édifice vaut le détour. Observer l’agitation et les voyageurs aller et venir dans la grande salle est une expérience. Et puis, c’est un édifice qui est souvent apparu au cinéma. Comme beaucoup de lieux de New York. Et c’est cela qui fait aussi le charme de la ville.

 

moremore

Pour en savoir plus :

Je vous invite à jeter un oeil sur le blog de Sylvain,. Amoureux de New York, vous y trouverez plein d’infos pratiques. Un blog sur New York complet.

Central Park

new york

Voici un de mes endroits préférés à New York. Dieu, que j’aime ce parc ! Central Park, c’est une véritable forêt au cœur d’une mégalopole. Les tours encadrent ce parc, terrain de jeu des New-Yorkais. Courir ou simplement faire une petite sieste sur l’herbe sont parmi les plaisirs que permet ce parc. Vous serez étonné par l’animation autour de vous. Rarement un parc a paru aussi vivant.

Culture

met

Difficile de parler de New York sans évoquer la culture. En effet, la ville abrite de grands musées.

Le Metropolitan Museum of Art (communément nommé le « Met »), est l’un de mes préférés. Le musée possède une collection impressionnante de toutes les grandes époques de l’histoire. Un incontournable, vous pouvez y passer la journée, tant le musée est immense. Voilà un petit aperçu sur le site du MET.

Si vous êtes plutôt branché art, le musée Solomon R. Guggenheim est un must. Sa collection d’art moderne est une référence.

La ville possède un grand nombre de musées. En voici quelques-uns, pas forcément très connus :

The Museum of Chinese in America. Un musée racontant l’histoire de cette communauté aux Etats-Unis, une facette peu connu de l’histoire américaine.

Le New York Transit Museum, le musée du métro de New York.

The Museum of Natural History, une véritable institution, un des plus grands musées de la ville.

Le Brooklyn Museum est le deuxième plus important musée d’art de la ville.

– Le musée de l’immigration [http://www.voyageurs-du-net.com/new-york-insolite-musee-immigration-americaine ], situé sur Ellis Island.

Enfin, ne ratez pas la National Library : c’est un magnifique bâtiment, avec de sublimes salles. C’est un lieu agréable pour bosser quelques heures si vous en avez besoin, wifi à disposition.

Une ambiance unique

hot_dog1

New York, c’est avant tout une ambiance, une atmosphère. Plusieurs images me viennent en tête là tout de suite : les taxis jaunes, les vendeurs de hot dogs, le métro new-yorkais, les immeubles démesurés, la folie de Times Square… Vous voyez ce que je veux dire, j’en suis sûr.

New York est une ville qui nécessite plusieurs visites. Impossible de se satisfaire d’une seule. En tout cas, c’est mon sentiment. Qu’en pensez-vous ?

Faites tourner sur les réseaux !

  • partages3
  • 85
  • 1
  • 2

10 accessoires top à prix canon pour le Black Friday !

Bienvenue. Rejoins le programme Voyager Plus !

Mes 10 solutions pour réaliser tes rêves de voyage + des ressources, des réductions et le Manifeste du Voyageur (mon livre gratuit) ! » Télécharge le tout en cliquant ici.

  • 5 partages
  • 3
  • 0
  • 2
  • 0

    Ces 10 accessoires voyage sont des valeurs sûres. En ce moment, ils sont à un prix canon pour quelques jours ! -30%, – 70%….

    accessoires

    Cette semaine, Amazon propose des réductions de fous pour le Black Friday. Si vous ne connaissez pas cet événement, sachez que cela nous vient des USA. Pendant une journée (parfois plus comme sur Amazon), les marques et commerçant proposent des grosses réductions.

    Sur Amazon, j’en ai profité pour faire une revue des offres les plus intéressantes pour le voyageur. Il y a des prix canons comme vous allez voir.

    1. Sac à dos Arino 50 L : résistant et étanche.

    Ce sac à dos de voyage Arino est assez bluffant. En effet, ce sac de 50L peut être utilisé sur le dos, sur l’épaule ou à la main.

    Résistant et étanche, il possède une serrure à combinaison. Pratique !

    Plusieurs accès bien pensés permettent un rangement facile.

    En ce moment, il est à moitié prix pour le Black Friday : 65 euros au lieu de 113 euros !

    71h9r-jccfl-_sl1001_

    icone-am-1-3

    Voir sur Amazon

    2. Lowepro Fastpack BP 150 AW II

    J’adore la série Fastpack de Lowepro. J’ai adopté ce type de sac depuis 10 ans. Idéal pour celui qui aime la photo.

    Le point fort, c’est le compartiment photo situé sur le bas du sac. Sans mettre le sac à dos à terre, vous pouvez vous saisir de votre appareil photo. Super pratique.

    La partie supérieure du sac permet de transporter quelques accessoires et autres choses : vêtements, accessoires etc.

    Un sac idéal pour une sortie à la journée.

    Promo de 26% en ce moment sur Amazon :

    81trfkvg6l-_sl1500_

    icone-am-1-3

    Voir sur Amazon

    3. Batterie de secours externe

    Super compact, cette batterie de 5000mAh permet de charger jusqu’à deux appareils.

    En voyage, idéal pour pouvoir à tout moment prendre des photos, entre autre !

    75% de réduction :

    41iveeqpqbl-1

    icone-am-1-3

    Voir sur Amazon

     

    4. Liseuse Kindle Paperwhite

    Dés qu’Amazon a lancé sa liseuse Kindle, je m’en suis procuré une. Pour moi, c’est un accessoire indispensable pour celui qui aime lire et voyager. Adieu les kilos de livres dans votre sac à dos, bonjour la légèreté !

    Vous pouvez y stocker des milliers d’ouvrage. Pas de reflets sur l’écran et la batterie tient des semaines ! Plus léger qu’un livre, nous n’aurez pas besoin d’une lampe pour lire votre livre dans le bus : l’écran est rétro éclairé.

    L’essayer, c’est l’adopter !

    40% de promo en ce moment sur Amazon : 89 euros au lieu de 129 euros.

    61kqdu5uqkl-_sl1000_

    icone-am-1-3

    Voir sur Amazon

    5. Canon – EOS 100D

    Le 100D est une très bonne entrée en matière pour celui qui veut se mettre à la photo. Rien de tel qu’un reflexe léger et compact.

    Capteur de 18 MP, vidéo full HD, écran tactile, ce réflexe d’entrée de gamme est parfait pour un débutant en photo !

    -30% en ce moment !

    icone-am-1-3

    Voir sur Amazon

    6. Cadenas à bagages TSA

    Voici un lot de 4 serrures de voyage à combinaison avec une recherche d’alerte pour les valises et les sacs à dos.

    Très robuste, un voyant rouge vous indique ensuite si votre bagage a été ouvert par un agent de la TSA.

    50% de réduction en ce moment :

    61hsbmr1gbl-_sl1000_

    icone-am-1-3

    Voir sur Amazon

    7. Samsonite Valise cabine souple

    Ce genre de valise est idéal pour partir en city trip le temps d’un long week-end. Vous mettez dans cette valise l’essentiel pour votre voyage afin de ne pas payer les bagages en soute sur les compagnies low cost.

    Ici, de pas de surprises, les dimensions sont parfaitement adaptées aux exigences des compagnies aériennes.

    Samsonite, c’est de la qualité je peux vous l’assurer. J’en possède également une dans le même genre.

    -35% sur cette valise :

    icone-am-1-3

    Voir sur Amazon

    8. Fujifilm – Instax Mini 90 Neo Classic

    Un appareil photo instantané, l’un des modèles phares de chez Fujifilm.

    En voyage, vous pourrez ainsi laisser un souvenir lors de vos rencontres. Je peux vous dire que cela fait une sacrée différence.

    81idhxhnlal-_sl1500_

    icone-am-1-3

    Voir sur Amazon

    9.VicTsing Caméra de Sport et Action Haute Définition

    Tout le monde connaît Gopro et ses caméras. Celles-ci, vous le savez, ne sont pas donné. Voici une excellente alternative avec VicTsing.

    Avec ce modèle, vous avez l’essentiel à un prix canon, surtout en ce moment avec une offre de 60% !

    Pour 52 euros, vous avez donc une caméra Full HD 1080p, avec 12 MP et étanche à 30 mètres !

    Que demande le peuple ?

    615ntuxjedl-_sl1000_

    icone-am-1-3

    Voir sur Amazon

    10. Moleskine, carnet de voyage

    J’aime beaucoup tout ce que fait Moleskine. Cela fait bien longtemps que je voyage toujours avec un de leur carnet pour prendre des notes, mettre par écrit mes réflexions etc.

    Moleskine propose ce carnet spécialement adapté pour les voyageurs. Le but est qu’au final, vous ayez entre les mains votre carnet de voyage.

    icone-am-1-3

    Voir sur Amazon

    Voilà pour ce petit tour des bons plans à l’occasion de ce Black Friday.

    D’autres accessoires ? Regardez cet article. 

    Faites tourner sur les réseaux !

    • Facebook
    • Twitter
    • Pinterest