Birmanie: les temples de Bagan

Bienvenue. Rejoins le programme Voyager Plus !

Mes 10 solutions pour réaliser tes rêves de voyage + des ressources, des réductions et le Manifeste du Voyageur (mon livre gratuit) ! » Télécharge le tout en cliquant ici.

  • 12 partages
  • 10
  • 0
  • 0
  • 2

    27Flash back. La Birmanie fut ma première destination en Asie. J’ai sans doute commencé par l’un des pays les plus beaux au monde.

    Il faut dire que la Birmanie ou Myanmar remporte le suffrage de pas mal de voyageurs. Beauté des paysages, des sites grandioses, gentillesse des habitants, peu de touristes, ce pays entre l’Inde et la Thaïlande est une perle pour le voyageur. Seul ombre au tableau et de taille : sa dictature.

    Bagan, un des sites majeurs du Myanmar

    Situe à l’ouest de Mandalay, l’ancienne capitale royale, Bagan c’est un peu Angkor avant son invasion touristique. Dispersés sur 42km2, les 4000 temples et quelques du site offrent un spectacle impressionnant. Du XI au XIIIème siècle, les rois de Bagan édifièrent ce qui est devenu l’un des plus importants sites archéologiques au monde. À son apogée, (1044-1287), la capitale du premier empire birman comptait au moins un demi-million d’habitants, de religion bouddhiste.

    Devant les statues du Bouddha, tôt le matin, les fidèles déposent de la nourriture pour les bonzes dans des vases noirs. Certains préfèrent que les moines viennent chercher les offrandes chez eux.

    bagan

    A vélo ou en carrosse, trois jours nous ont permis de voir les plus impressionnants. Lieux de dévotions, ces pyramides de pierre noyées au milieu de la végétation sont la proie chaque soir des touristes en mal de couchers de soleil. Les chasseurs de sunset prennent d’assaut les plus hauts temples afin de voir le spectacle.

    A l’heure où la lumière orangée dessine ombres et reliefs, le soleil couchant laisse apparaitre une forêt de stupas et de temples dont les sommets dépassent les plus hauts arbres. Une forêt de pierre à perte de vue entourée par les montagnes et le fleuve au nord. Un site plutôt magique, à l’image du pays. Je reparlerai à l’avenir du Myanmar sur le blog !

    Retour sur ce voyage déjà un peu ancien : aujourd’hui, la Birmanie s’est beaucoup plus largement ouverte au tourisme. Depuis 2012, et la libération d’Aung San Suu Kyi, Prix Nobel de la Paix, la dictature birmane a ouvert ses frontières aux voyageurs occidentaux. La capitale, Yangon (Rangoon) s’est largement urbanisée, même si les accès et les déplacements sur place sont encore strictement contrôlés.

    temples de bagan

    Pratique

    La saison idéale pour découvrir la Birmanie s’étend de décembre à février, les mois les moins humides et les moins chauds.

    Bagan, site touristique majeur du pays, est largement desservi depuis Yangon, par avion, bus, train ou bateau.

    Pour le trajet en avion, comptez 1h de trajet et environ 100$ ; les autres moyens de transport seront bien moins coûteux, mais aussi beaucoup plus long (de quelques heures à une nuit). Attention, il vous faudra avoir recours à des navettes (gratuites si elles sont liées à un hôtel) ou à des chauffeurs privés pour vous rendre sur le site.

     bagan2

    Hébergement

    Sur le site même, vous ne trouverez que des hôtels de luxe. Les budgets plus modestes choisiront soit Nyaung U, à 20-30mn de vélo des temples principaux, soit Old Bagan, où le gouvernement a relogé progressivement les habitants du site. Compter environ 30$ par nuit minimum.

    La Birmanie reste une destination assez bon marché, en revanche, il faut prévoir des espèces, dollars ou euros, à changer sur place. Le taux de change sera meilleur avec des grosses coupures, en excellent éta (pas de billets froissés ou déchirés). La carte bleue est très peu utilisée.

    Se déplacer sur le site de Bagan

    L’entrée du site coûte 20$, valable 5 jours.

    L’idéal sur place est de se déplacer à vélo, surtout si vous souhaitez vous éloigner des temples les plus fréquentés. Prévoyez toujours de bonnes réserves d’eau (il fait très chaud) et vérifiez bien l’état de votre vélo avant de partir.

    Et vous, êtes-vous déjà allé dans ce pays? Si oui, quelles furent vos impressions? Est-ce une destination qui vous attire?

    Faites tourner sur les réseaux !

    • 10
    • 10
    • 0
    • 0
    Posted in voyage | Comments Off on Birmanie: les temples de Bagan

    Angleterre, pre Brexit

    Dernièrement, j’ai découvert Hereford en Angleterre lors d’un voyage de groupe. Evidemment, il ne s’agissait pas d’un voyage de groupe “classique” (c’est-à-dire, une meute de 40 personnes collées l’une à l’autre et écoutant pieusement les explications d’un guide). Non, nous étions seulement neuf personnes dans ce groupe, et si les transports s’effectuaient effectivement en van, le programme était tel que chacun pouvait organiser son propre programme. Tout ça fait qu’en fin de compte, mon épouse et moi avons apprécié chaque instant de ce voyage ! Pour la première fois depuis bien longtemps, nous n’avons pas eu à gérer tout ce qui concernait l’organisation. Que ce soit les déplacements, le logement, ou les horaires de visite : tout était pris en charge ! Et vous savez quoi ? Ca fait du bien, de temps à autre, de laisser la logistique à d’autres. D’autant plus que nous avons pu profiter de chaque étape en solo, sans être cannibalisé par le groupe. Dès la descente du bus, chacun s’égaillait et pouvait profiter librement du lieu. Et ça, c’est ce qui a fait toute la différence, en ce qui me concerne. Je peux me comporter comme un vrai misanthrope, dès que je suis obligé de passer trop de temps avec mes semblables. Mais là, pas une fois je n’ai été dérangé par la promiscuité. Et même lorsque les circonstances nous obligeaient à passer du temps en groupe, le voyage s’est bien passé. Nous avons même pris les coordonnées d’un autre couple avec qui nous avons bien discuté entre les visites : c’est vous dire à quel point cela s’est bien passé ! Je ne sais absolument pas si nous les recontacterons (les rapports qui se créent en voyage ont en général tendance à disparaître sitôt revenu à la maison), mais le simple fait que nous ayons pris leurs coordonnées montre que l’ambiance était plutôt bonne. Pour autant, je ne dis pas non plus que tout était idéal. Il y avait notamment dans le groupe un quinquagénaire bien raciste, et nous avons été plusieurs durant ce voyage à avoir une furieuse envie de le pousser dans le ravin. Mais tout le reste s’est avéré grandiose. Bref, contrairement à ce que l’on pourrait croire, les voyages de groupe ne sont pas nécessairement une torture. D’ailleurs, si vous êtes intéressé par ce voyage en Angleterre, je vous invite à jeter un coup d’oeil au site de l’agence qui s’en est occupée : ça vous permettra de voir à quoi on a eu droit.

    45454545454

    Posted in voyage | Comments Off on Angleterre, pre Brexit

    Les Grands lacs italiens en un week-end

    Bienvenue. Rejoins le programme Voyager Plus !

    Mes 10 solutions pour réaliser tes rêves de voyage + des ressources, des réductions et le Manifeste du Voyageur (mon livre gratuit) ! » Télécharge le tout en cliquant ici.

    • 0 partages
    • 0
    • 0
    • 0
    • 0

      Le tour des Grands lacs italiens, accompagné d’un chef qui nous emmène dans les meilleures adresses de la région dans laquelle il a grandi. Authenticité garantie.

      Je reviens dans cet article sur un séjour auquel j’ai eu la chance de prendre part la semaine dernière en Italie.

      Le concept #FoodVoyages

      Voyager avec un chef rien que pour vous, avouez, ça vous tente, non ? Découvrir un pays, une région, celle où il a grandi, celle où il a découvert sa passion pour la cuisine, celle dont il maîtrise les ingrédients et les saveurs divinement bien.

      C’est la nouvelle offre de Jet Tours, l’agence de voyage française renommée. Au programme, les séjours Food’Voyages by Jet Toursvous proposeront des voyages gourmets et originaux, avec des départs uniques, une seule date à ne pas manquer. Vous l’avez compris, cette nouvelle offre est éphémère et inédite!

      Trois circuits au choix : la Colombie, Israël et l’Italie. Pour chacune de ces destinations, vous partirez en voyage d’une semaine ou plus avec un chef réputé originaire du pays : autant vous dire qu’il sait ce qu’il cuisine.

      Des bonnes adresses, des coins secrets, des rencontres inoubliables et des saveurs nouvelles sont au menu de ces expériences uniques et authentiques. Cela s’annonce bien pour nos papilles et nos pupilles, si vous voulez mon avis!

      L’offre Italie

      La belle Italie est au programme pour cette troisième destination de la collection Capsule. C’est avec le chef Denny Imbroisi (il est chef de son propre restaurant, IDA, à Paris) que vous pourrez découvrir la région nord du pays, la région des grands lacs : lac de Côme, lac de Garde, lac Majeur et lac d’Iseo. Un circuit romantique, une Italie traditionnelle à découvrir en huit jours.

      Lacs d'Italie - Denny Imbroisi

      Le chef Denny Imbroisi, il accompagne les clients tout au long du séjour. Ici dans le restaurant de l’hôtel du Parc et du Lac au lac de Garde en train de découper sa fameuse focaccia au charbon !

      Au programme de ces huit jours, de belles destinations et des recettes gourmandes. Le programme commence par deux jours à Venise : quoi de mieux que la plus romantique des villes italiennes pour commencer ses vacances en mode Dolce Vita… ?

      Deux jours à Venise puis deux au lac de Garde. Vous filerez ensuite vers les lacs d’Iseo et de Côme pour une journée, puis au lac Majeur (mon coup de cœur !). Enfin pour la dernière journée, vous aurez l’occasion de découvrir la capitale de la mode italienne, Milan, puis la belle Vérone et, enfin, Padoue.

      Lacs d'Italie - cathédrale Santa Maria Assunta de Côme

      Vue sur la cathédrale Santa Maria Assunta de Côme, le siège de l’évêché de la ville de Côme en Lombardie.

      Lacs Italie - Sirmione - basilic

      Basilic frais : on en trouve un peu partout dans la jolie ville Sirmione, souvent à l’entrée des restaurants.

      Mon retour d’expérience

      ~ Le lac de Garde et la presqu’île de Sirmione

      Sirmione est une petite ville lacustre pleine de charme, avec des vues imprenables. L’entrée de la ville est impressionnante avec le château de Scaligera, qui donne l’impression de pénétrer dans une ville fortifiée. Il fait bon déambuler dans les petites ruelles parsemées de restaurants, de glaciers et de boutiques vintage chic : l’Italie par excellence. Quelques touristes sont présents ce jour-là, pourtant le temps n’est pas au beau fixe. Mais on s’en moque, ce qui compte, c’est la douceur de vivre à l’italienne…

      Lacs d'Italie - Ville de Sirmione

      Vue sur l’entrée de la petite ville de Sirmione sur le lac de Garde. On aperçoit ici le château médiéval de Sirmione qui n’est autre que le château Scalpera.

      Le lac de Garde est superbe. Pour la petite histoire, il s’agit du plus grand des lacs italiens. 369,98 kmd’eau, parsemée de petites îles, incluant la sublime demeure vénitienne de style néo-gothique que l’on trouve sur l’île de Garde. Cet imposant bâtiment, construit au début du 20ème siècle, s’impose et domine le lac du côté de Brescia.

      Lacs d'Italie - Lac de Garde

      Vue sur le lac de Garde lors d’un tour en bateau sur le lac.

      ~ Le lac d’Iseo

      C’est le plus petit des lacs alpestres de la région (65 km2, 28 kilomètres de long) mais il est pittoresque et plein de caractère. Au fond du val Camonica, sur ce lac, se trouve Monte Isola, avec son impressionnant sommet de 800 mètres, où vit une petite population.

      D’ailleurs, pour la petite histoire, sur le Monte Isola, il n’y a que 24 kilomètres de route sur lesquelles seuls les minibus de la commune ont le droit de circuler. Il n’y a que deux voitures (une pour le médecin et une pour le curé) et quelques scooters sur l’île.

      Le lac d’Iseo, ce sont de magnifiques paysages montagneux, des plages de galets et des petits villages au bord de l’eau tous plus charmants les uns que les autres.

      ~ Le lac Majeur et les îles Borromées

      De loin l’un de mes coups de cœur durant ce séjour. Je ne connaissais rien du lac Majeur et… quelle surprise ! Un lac immense de 212 km2, parsemé d’îles divines aux couleurs et végétations tropicales. Des demeures, d’anciens lieux de pêcheurs, un coin de l’Italie à ne pas manquer.

      Nous avons visité les îles Borromées, appartenant à la famille homonyme. Une belle surprise ! C’est une visite qui s’inscrit également sur ce parcours des grands lacs italiens.

      On trouve l’Isola Madre avec une grande villa devenue un musée et des jardins où les paons déambulent parmi les centaines d’azalées colorés ; il y a aussi l’Isola Bella et son palais des Borromées (un étage leur est d’ailleurs encore réservé, lors de leur venue) et des jardins construits sur plusieurs étages avec une immense fontaine, puis l’Isola dei Pescatori, la dernière île habitée à l’année n’appartenant plus à la famille.

      Ce sont principalement des familles de pêcheurs que l’on y retrouve et plusieurs restaurants et hôtels pour le tourisme de la région.

      Quelques visites de ce séjour

      Durant ce séjour, vous pourrez effectuer quelques visites et activités en exclusivité dans la région des grands lacs, avec notamment :

      • une visite de l’usine de fabrication du Grana Padano, cet autre fromage italien à pâte dure qui fait concurrence au parmesan. De A à Z, vous découvrirez tout sur sa fabrication, provenance, ingrédients et secret de famille ;
      • une visite des vignes et de la production de vin de Franciacorta, un des meilleurs mousseux d’Europe (testé et approuvé !) ;
      • des déjeuners et dîners d’exception avec le chef Denny Imbroisi et certains de ses amis chefs en Italie dans des décors pittoresques.
      Lacs d'Italie - Meule de Grana Padano

      Meule de Grana Padano dans l’usine Ambrosi. Sur le site principal de 14 000 m2, ils fabriquent du Grana Padano et de la Mozzarella dans le respect de la tradition italienne.

      Lacs italiens - Fabrication du Grana Padano

      Fabrication du Grana Padano, l’un des deux seuls fromage italiens à pâte dure avec le Parmigiano-Reggiano. Ici dans l’usine de fabrication, la salle où le lait cru est travaillé avant d’être envoyé vers la salle suivante pour être mis sous forme de meule. L’usine se trouve à Brescia.

      De beaux paysages, des sites grandioses, des bonnes tables, que demande le peuple ?

      moremore

      Pour en savoir plus :

      Je suis Violaine, expatriée française basée à Belfast en Irlande du nord, où je vis depuis 3 ans. Je blog sur Vio’ Vadrouille, mon blog voyage où je partage mes photos, anecdotes et bonnes adresses trouvées sur mon chemin. Je voyage depuis 2009, j’ai attrapé le virus de l’expatriation lors d’une première installation sur l’île de la Réunion!

      batch0001-630x421

      Mon blog : www.vio-vadrouille.com / Facebook : www.facebook.com/viovadrouille

       

      Faites tourner sur les réseaux !

      • 0
      • 0
      • 0
      • 0
      Posted in voyage | Comments Off on Les Grands lacs italiens en un week-end

      Assurance voyage : quelle limite d’âge et quelle solution ?

      Bienvenue. Rejoins le programme Voyager Plus !

      Mes 10 solutions pour réaliser tes rêves de voyage + des ressources, des réductions et le Manifeste du Voyageur (mon livre gratuit) ! » Télécharge le tout en cliquant ici.

      • 0 partages
      • 0
      • 0
      • 0
      • 0

        Oui, les assurances voyage ont une limite d’âge. Quelle est cette limite et quelles sont les solutions pour les seniors ?

        Le Teide (25)

        Un grand nombre d’assurances voyageimpose, dans le contrat, une limite d’âge.

        Celle-ci n’est parfois pas très élevée : 60 ans, 70 ans… OK… et après, on fait comment, me direz-vous ?

        Quelle limite d’âge pour une assurance voyage ?

        Les assureurs sont friands de statistiques. Vous ne serez donc pas surpris si je vous dis que plus vous avancez dans l’âge et plus vous avez des chances de tomber malade, en voyage ou chez vous. Première conséquence : les tarifs des assurances voyages augmentent selon votre âge. En général, l’augmentation du tarif se fait par tranche d’âge.

        Exemple ici avec les tarifs du CAP AVENTURE de Chapka :

        Capture d'écran 2016-07-15 16.27.37

        Mais c’est le cas aussi de leurs concurrents.

        Voyages longue durée

        Outre l’âge, il faut tenir compte de la durée du voyage. Les limites d’âge s’observent davantage dans le cadre des assurances pour des voyages de plus de trois mois. Cette limite d’âge n’est parfois pas très élevée.

        Quelques exemples :

        • Assurance Marco Polo chez AVI : 70 ans ;
        • ACS : 70 ans ;
        • MondAssur : 75 ans ;
        • Chapka : 79 ans.

        Un bon point déjà pour CAP AVENTURE de Chapka, qui possède la limite d’âge la plus élevée. Et en plus, les prix sont vraiment compétitifs. De plus CAP AVENTURE peut vous couvrir durant 24 mois (depuis la date de votre départ de France) et vous pouvez souscrire, à tout moment, depuis l’étranger.

        assurance-voyage

        Plus d’infos ici !

        moremore

        Attention

        Attention ! Un délai de carence de sept jours est appliqué si vous souscrivez alors que vous êtes déjà à l’étranger.

        À noter : selon votre âge, il faut parfois passer par une visite médicale.

        assurance-voyage-limite-age-senior-01

        Voyages courte durée

        Pour les voyages de moins de deux ou trois mois, les conditions sont déjà plus souples.

        Reprenons notre comparatif précédent :

        • Assurance Routard chez AVI : 70 ans ;
        • ACS : 70 ans ;
        • Mondassur : 75 ans ;
        • Chapka : pas de limite d’âge.

        Si vous avez plus de 75 ans et que vous souhaitez faire un voyage de moins de trois mois, il vous reste l’option Chapka avec son CAP ASSISTANCE.

        Une assurance voyagesans limite d’âge : voilà qui est appréciable !

        assistance3

        Plus d’infos ici !

        Quelle solution si vous dépassez la limite d’âge ?

        La question va donc se poser si vous souhaitez faire un tour du monde et que vous avez plus de 79 ans. Exit, donc, la solution Chapka.

        Il vous reste une solution: Generation Access de MondAssur : jusqu’à 85 ans.

        Mais cette assurance est limitée à douze mois et son plafond de garanties n’est pas très élevé. À titre de comparaison, c’est 75 ans pour le contrat Magellan, chez April.

        Bref, plus vous voyagez âgé, plus votre assurance coûtera cher.

        Raison de plus d’en profiter sans attendre la retraite, comme je le martèle dans cet article du blog.

        D’autres questions sur ce sujet ?

        Faites tourner sur les réseaux !

        • Facebook
        • Twitter
        • Pinterest

        Aller plus loin…

        Avez-vous une assurance voyage ?

        146830920_5056800af3-354x220146830920_5056800af3-354x220

        Vous doutez encore de l’intérêt de prendre une assurance voyage ?

        Vous ne savez pas laquelle choisir, vous êtes perdu ?

        Ici, je vous dis tout pour bien choisir et partir l’esprit tranquille.

        Quelle assurance voyage prendre ?

        Posted in voyage | Comments Off on Assurance voyage : quelle limite d’âge et quelle solution ?

        Lampe frontale : cinq raisons pour toujours voyager avec !

        Bienvenue. Rejoins le programme Voyager Plus !

        Mes 10 solutions pour réaliser tes rêves de voyage + des ressources, des réductions et le Manifeste du Voyageur (mon livre gratuit) ! » Télécharge le tout en cliquant ici.

        • 2 partages
        • 2
        • 0
        • 0
        • 0

          Ne me dites pas que la lampe frontale ne fait pas partie de vos accessoires de voyage indispensables ?

          La lampe frontale Petzl Tikkina.

          Depuis mes premiers voyages, ma lampe torche ne me quitte plus. Elle est en permanence dans mon sac. Elle m’a dépanné très souvent : c’est un accessoire indispensable !

          Si la lampe torche ne fait pas encore partie de votre packing list, voici cinq raisons qui devraient finir par vous convaincre.

          1. En camping : indispensable

          C’est un des accessoires primordiaux pour faire du camping. Camping sauvage ou non, vous aurez peu ou pas de lumière à votre disposition.

          De plus, avoir les deux mains pour monter rapidement sa tente est tout de même bien pratique. Idem pour… les toilettes !

          2. Voyager dans des lieux reculés

          C’est bien là un des principaux plaisirs dans le voyage en autonomie. Il m’est arrivé à de maintes occasions de me retrouver dans un village perdu au fin fond de l’Asie. Pas d’électricité dans ces localités : j’étais bien heureux d’avoir ma lampe frontale sous la main ou plutôt sur le front.

          3. Lire dans l’obscurité

          Une lampe frontale est fort utile pour lire la nuit sans (trop) déranger les autres autour de soi. Les occasions sont nombreuses : dans un bus de nuit ou dans un dortoir par exemple.

          Lampe frontale 001

          4. Se débrouiller durant des coupures d’électricité

          Dans certains pays, l’électricité coupe parfois durant la journée ou la nuit, à plus forte raison durant la saison des pluies. Disposer d’une lampe frontale m’a bien souvent dépanné.

          5. Faire des activités de plein air

          Une lampe frontale est fort utile si vous aimez la course à pied, la randonnée ou les ballades nocturnes.

          Ruhrbergbau-Essen Gemeinsame Arbeit unter der gesicherten Firste

          Quelle lampe frontale choisir ?

          Le choix dépend avant tout de la puissance souhaitée. En voyage, à moins que vous soyez accroc à des activités comme le trail de nuit ou la randonnée, il convient d’opter pour une lampe légère et discrète. La plupart des lampes frontales sont des lampes à LED de nos jours.

          Quelques critères pour votre choix :

          La luminosité : la puissance d’éclairage d’une lampe s’exprime en lumens. Plus l’indice est élevé, plus l’éclairage est intense. Pour les activités de base, comme le camping, une lampe frontale jusqu’à 40 lumens suffit. De plus, la portée est liée au nombre de lumens, plus celui-ci est grand, plus la portée est importante.

          La batterie : optez soit pour les piles, soit pour la batterie, si vous comptez l’utiliser souvent. Celle-ci est rechargeable par le port USB.

          L’étanchéité : la norme IP désigne le degré d’étanchéité de l’appareil. IPX7 signifie que la lampe est protégée contre l’immersion en eau pendant 30 minutes à une profondeur d’un mètre.

          Lampe frontale 002

          Ma sélection de lampes frontales

          Voici trois lampes frontales qui feront votre bonheur :

          Petzl Tikkina

          Elle ne pèse que 80 grammes et convient parfaitement au voyageur.

          lampe-frontale

          icone-am (1)

          XCSOURCE LED Cree

          Si vous souhaitez une lampe frontale puissante, celle-ci est faite pour vous : intense, elle peut éclairer jusqu’à 200 mètres ! En outre, celle lampe est rechargeable sur secteur ou allume-cigare.

          713XO9-xtkL._SL1200_

          icone-am (1)

          Lighting EVER 3200001

          Une bonne alternative. Le flux lumineux peut atteindre 78 lumens avec ses 18 LED blanches et ses 2 LED rouges.

          61pujMjiEQL._SL1200_

          icone-am (1)

          Ce n’est pas bien sûr qu’une petite sélection, l’offre est vaste !

          moremore

          Attention

          Attention à certains modèles dont le bouton marche-arrêt se situe sur la partie supérieure. Il m’est souvent arrivé de trouver ma lampe déchargée dans mon sac car le commutateur s’était enclenché durant le voyage… Et souvent, bien sûr, c’est lorsque justement j’en avais besoin… Bref, évitez ces modèles ou faites bien attention : vous pouvez, par exemple, poser un adhésif sur le bouton pour le voyage.

          Deuxième conseil : ayez toujours des piles de rechange.

          Voilà, j’espère que je vous aurai apporté quelques lumières (haha !) dans cet article.

          Des conseils à ajouter ?

          Faites tourner sur les réseaux !

          • Facebook
          • Twitter
          • Pinterest
          Posted in voyage | Comments Off on Lampe frontale : cinq raisons pour toujours voyager avec !

          Le désert de la Tatacoa : un paysage insolite en Colombie

          Bienvenue. Rejoins le programme Voyager Plus !

          Mes 10 solutions pour réaliser tes rêves de voyage + des ressources, des réductions et le Manifeste du Voyageur (mon livre gratuit) ! » Télécharge le tout en cliquant ici.

          • 0 partages
          • 0
          • 0
          • 0
          • 0

            Un désert, un paysage insolite, une couleur rouge, voici le désert de la Tatacoa en Colombie.

            La Colombie possède deux déserts : celui de la Guajira, splendide, et celui de la Tatacoa. En fait de désert, il s’agit plutôt d’une zone aride : vous ne trouverez pas là de dunes de sable.

            Le désert de la Tatacoa : un canyon en modèle réduit

            Le désert de la Tatacoa n’est pas un vaste désert : sa superficie n’est « que » de 333 km². Quoi qu’il en soit, attention ! Car, ici, il fait très, très chaud : vous voilà prévenu !

            Colombie-Desert-Tatacoa-002

            Colombie-Desert-Tatacoa-003

            Le désert de la Tatacoa, c’est un petit canyon au sol rouge, un vrai labyrinthe à parcourir, de préférence en fin de journée. C’est l’occasion d’une belle randonnée : vous ne serez pas déçu par les couleurs et l’ambiance.

            Le désert est réputé pour ses nombreux fossiles : vous en verrez certainement.

            Los Hoyos(littéralement : « les Trous ») présente un visage différent. Dans cette zone, dont le sol expose un mélange de gris et d’anthracite, vous verrez un autre visage du désert de la Tatacoa. Demandez à votre hôtel pour une visite guidée, qui durera plusieurs heures.

            IMG-20160829-WA0026

            IMG_20160901_003730

            Observer les étoiles

            Le désert de la Tatacoa est connu aussi pour l’observation des étoiles. Là, le ciel est vierge de toute pollution lumineuse. Un observatoire y a d’ailleurs élu domicile et, régulièrement, le personnel propose des soirées de découverte du ciel nocturne.

            Si vous passez dans la région, profitez-en pour visiter le désert de Tatacoa car les choses risquent de changer bientôt. En effet, le (stupide) gouvernement colombien a autorisé son exploitation par des compagnies pétrolières. La destruction du site est donc programmée.

            Colombie-Desert-Tatacoa-004

            Si vous êtes dans le sud de la Colombie, ne ratez pas le désert de la Tatacoa !

            • Comptez deux jours pour bien profiter du site.
            • Comptez 2 heures de bus à partir de Neiva (rien à voir dans cette ville, aucun intérêt d’y rester si ce n’est y passer une nuit).
            • Plusieurs logements sur place, vous ne devriez pas avoir de soucis.

            Faites tourner sur les réseaux !

            • 0
            • 0
            • 0
            • 0
            Posted in voyage | Comments Off on Le désert de la Tatacoa : un paysage insolite en Colombie

            Mon amour ne veut pas voyager avec moi, que faire ?

            Bienvenue. Rejoins le programme Voyager Plus !

            Mes 10 solutions pour réaliser tes rêves de voyage + des ressources, des réductions et le Manifeste du Voyageur (mon livre gratuit) ! » Télécharge le tout en cliquant ici.

            • 61 partages
            • 59
            • 0
            • 2
            • 0

              Mon compagnon ne veut pas partir autour du monde avec moi. Faut-il choisir entre l’amour et le voyage ? Galère, choix cornélien, angoisse : mais que faire ?

              voyage-et-amour

              Depuis six ans que ce blog existe (déjà !), je reçois régulièrement des courriels de lecteurs me racontant leur souhait de partir faire un tour du monde.

              Ils ont l’argent, la motivation et tout ce qu’il faut… mais voilà : quelque chose coince. Enfin, moins « quelque chose » que quelqu’un. En l’occurrence, leur compagnon (ou leu compagne) ne souhaite pas les suivre et c’est, bien sûr, cela qui pose problème et entrave un projet de voyage autour autour du monde.

              En vérité, curieusement, ce sont surtout des lectrices qui s’en plaignent. Les hommes seraient-ils donc plus pantouflards et casaniers ?

               

              Un choix cornélien

              Du coup, ils ou elles hésitent à partir. Il est vrai que la situation est incommode, car votre départ vous ferait encourir une rupture (voire vous y serait conditionné)… Est-ce le seul prix à payer pour réaliser votre rêve ?

              Certes, il est difficile d’apporter une réponse absolue : chaque cas est unique. Cela dit, je pense qu’une solution est trouvable : hé oui, pourquoi opposer la relation de couple au fait de voyager seul ? En quoi serait-ce inconciliable ?

              Les solutions

              voyage couple

              Il peut arriver que votre compagnon (ou compagne) veuille vous suivre, mais pour une raison ou une autre, ne le puisse pas. Dans ce cas, vous pouvez évidemment retarder votre voyage pour partir ensemble.

              Mais, lorsque votre amour ne le veut pas, je ne vois que trois possibilités :

              1. Il part avec vous

              Vous avez réussi à le convaincre ! Vous l’avez abonné en douce à la newsletter du blog et petit à petit, l’idée a fait son chemin, dans sa tête. Comme dans Inception : il ne s’agit pas de forcer, mais de faire en sorte que cela vienne de lui… ou du moins, qu’il en ait l’impression !

              C’est l’idéal et la meilleure option : vous pourrez partager des expériences et des souvenirs incroyables, vivre ensemble un long voyage en couple.

              2.Il reste

              Dans ce cas, vous avez réussi à trouver un compromis de part et d’autre. Peut-être avez vous réduit la durée de votre voyage et, de son côté, il accepte de vous rejoindre à plusieurs reprises durant votre voyage.

              Cette solution a le mérite de protéger votre couple et… de vous laisser vivre votre rêve.

              3. Vous vous séparez

              Si vous n’arrivez pas à trouver un terrain d’entente, si personne ne lâche du lest et que vous tenez vraiment à faire l’expérience d’un voyage au long cours, cette décision peut être le dernier cours, à l’image de Sarah, qui m’a écrit ce témoignage : « Au début de notre relation (j’étais étudiante) je lui ai dit que je voulais voyager après mes études.

              Il m’a répondu: » Je ne crois pas à l’amour à distance ». Deux ans plus tard, je lui ai dit que je partais trois mois pour l’Australie. Il l’a accepté, sans pour autant m’accompagner, mais nous ne sommes plus ensemble… Oups ! Ah ah ! ».

              Si vous en arrivez là, peut-être votre projet n’est-il qu’un prétexte pour vous séparer. La relation était arrivée à un point de non-retour et se serait arrêtée, de toute manière, tôt ou tard. Votre projet n’a fait qu’accélérer les choses.

              Je suis convaincu qu’une relation de qualité ne peut s’arrêter au prétexte que l’un des deux souhaite voyager.

              L’amour véritable suppose, à mon avis, de reconnaître à l’autre la liberté de s’accomplir, même si, pour cela, il doit s’éloigner géographiquement. L’amour n’est pas compatible avec la possessivité, avec cette idée qu’une personne vous appartient et doive se soumettre à vos peurs, à vos refus, à votre rythme, à votre imaginaire. Cela me paraît clair. Du moins est-ce mon expérience.

              Vous pouvez fort bien retarder votre voyage, dans l’intérêt de votre couple, mais celui-ci ne saurait justifier d’y renoncer…

              Cela pourrait même signifier que ce couple n’est pas assez solide ; cela pourrait générer du ressentiment, une frustration susceptible de refaire surface. En vérité, je pense qu’il n’y a jamais de moment idéal pour ce genre de projet. Si l’envie ne vous quitte pas, si pour vous c’est important de le faire, just do it !

              Sinon autre option, vous l’endormez et hop ! il se réveille une fois arrivée à l’autre bout du monde, genre Mister T dans l’Agence Tout risque.

              L’exemple de Benoît

              benoit

              J’ai un ami, Benoît, qui est parti seul, durant un an, autour du monde, alors qu’il était en couple. Son amie a compris son désir, un rêve qu’il entretenait depuis longtemps. Ils ont trouvé un accord : il partait un peu moins longtemps et elle le rejoindrait plusieurs fois le temps de ces vacances.

              Bien sûr, cela n’a pas été facile pour les deux – en fait, surtout pour elle. En effet, c’est toujours plus difficile pour celui qui reste, croyez-moi : j’ai une certaine expérience en la matière, pour ne rien vous cacher.

              Pour autant, tout s’est bien passé, ils se sont retrouvés à son retour et ont repris le cours de leur vie.

              Quant à Emmanuelle, c’est une veinarde. Dès la première heure de son rendez-vous avec l’homme avec qui elle partage sa vie, ils ont eu la même idée : ils ont donc préparé leur tour du monde ensemble. Avouez que cela simplifie les choses !

              Et vous, avez-vous déjà été confronté à ce choix ?

              Qu’avez-vous fait ? Comment cela s’est-il passé ?

              Faites tourner sur les réseaux !

              • Facebook
              • Twitter
              • Pinterest
              Posted in voyage | Comments Off on Mon amour ne veut pas voyager avec moi, que faire ?

              Mon top 22 des meilleurs films sur le voyage (ou qui font voyager !)

              Bienvenue. Rejoins le programme Voyager Plus !

              Mes 10 solutions pour réaliser tes rêves de voyage + des ressources, des réductions et le Manifeste du Voyageur (mon livre gratuit) ! » Télécharge le tout en cliquant ici.

              • partages

                22 films sur le voyage ! Un film est fait pour s’évader et se changer les idées. Alors quand en plus, un film parle de voyage ou qu’il se déroule dans un pays exotique, il peut devenir une solide motivation pour aller voir ailleurs ce qui se passe !

                Lost in Translation

                La fille de Francis Ford Coppola avait frappé un grand coup avec ce film ! Déjà, le duo d’acteurs principaux vaut le détour. Entre un Bill Murray déboussolé et une Scarlett Johansson séduisante, c’est le grand écart. La toile de fond, c’est le Japon où les deux protagonistes sont projetés.

                Le film parlera à tous ceux qui ont connu l’expatriation. J’ai vu ce film quand je venais d’arriver au Nigéria. J’étais vraiment alors « lost in translation » et je me suis vraiment reconnu dans ce film. Pour ma part, je le suis resté un moment ! Hum, je suis peut-être d’ailleurs toujours lost in translation :-).

                2004

                De Sofia Coppola

                Avec Bill Murray et Scarlett Johansson

                Carnets de voyage

                C’est peut-être mon film préféré autour du voyage. La barre est placée haut, il faut le dire. Ce très beau film de Walter Salles raconte le périple mythique en moto que fit Che Guevara avec un ami après ses études de médecine.

                Le film n’est qu’une succession de beaux paysages et de rencontres en Amérique du Sud.

                J’ai découvert ce film lors de mon expatriation au Nigéria. Quelques mois après, je me suis mis à la moto en m’achetant une 125. J’ai appris seul, tout d’abord dans le jardin de ma résidence, puis dans la rue. 5 mois après, je partais pour ma traversée en solo de l’Afrique de l’Ouest.

                Hum, y aurait-il un rapport ? Simple coïncidence sans doute…

                de Walter Salles

                avec Gael García Bernal, Rodrigo de la Serna

                2004

                Himalaya, l’enfance d’un chef

                Ce film d’Eric Valli est somptueux de par la photo. L’histoire raconte la vie d’un village de montagne et d’une famille d’éleveurs de yaks. On croirait presque se trouver à des milliers de kilomètres de là dans les montagnes de l’Himalaya. Pour un peu, vous aurez presque l’impression de sentir l’haleine chaude d’un yak mâle au Népal!

                1999

                De Eric Valli

                Les chemins de la liberté

                En fait d’un voyage, il s’agit plutôt ici d’une marche forcée, voire d’une galère. Le film raconte l’évasion de plusieurs prisonniers d’un goulag soviétique en 1940. Partis de Sibérie en hiver, ils vont traverser à pied toute l’Asie du sud pour finalement arriver en Inde. 10 000 km à pied à travers forêts, déserts et steppes.

                Un de ces évadés, un Polonais, raconta cette histoire dans un livre publié dans les années 50. Un bon film pour s’évader ! Oui, elle était facile celle-ci !

                2011

                de Peter Weir

                avec Jim Sturgess, Ed Harris

                Indiana Jones

                Franchement, qui n’a pas eu envie de partir sur les traces de l’homme au fouet ? De l’Afrique à l’Asie en passant par l’Amérique du Sud, Indiana trace sa route contre vents et marées. J’avoue, comme beaucoup d’entre nous peut-être, enfant, l’envie m’a pris de devenir archéologue.

                Il est vrai que du haut de mon âge, le métier avait l’air de présenter beaucoup d’attraits : de l’aventure, de l’action, de l’adrénaline, des femmes à sauver et la possibilité que mon nom rentre dans l’histoire. Bon, je suis devenu blogueur voyage, c’est sans doute moins sexy, et j’ai dû y perdre au niveau de l’adrénaline. Sans parler des femmes à sauver…

                Bon, un petit mot sur le dernier opus qui, à mon avis, est assez raté. J’irais même jusqu’à dire que c’est du n’importe quoi et qu’il ne fut pas loin de casser le mythe. Qu’en pensez-vous ?

                1981, 1984, 1989 et 2008.

                De Steven Spielberg

                Avec Harrison Ford

                Babel

                Quoi de commun entre un couple de touristes américains dont la vie bascule dans le Sud marocain à cause de deux jeunes enfants, une jeune Japonaise dont la surdité complique ses relations avec les autres et avec son père, et une nounou mexicaine aux Etats-Unis obligée d’emmener dans son pays les deux enfants dont elle s’occupe ?

                Un simple fusil…mais aussi des sentiments intenses de douleur et d’isolement qui les réunissent au-delà de leurs différences de cultures, de langues et de modes de vie.

                2006,

                De Alejandro González Iñárritu.

                Avec Brad Pitt, Cate Blanchett, Gael García Bernal.

                7 ans au Tibet

                L’alpiniste autrichien Heinrich Harrer accepte à l’été 1939 la mission d’aller planter le drapeau nazi au sommet encore jamais atteint du Nanga-Parbat dans l’Himalaya. Il laisse son épouse enceinte en Autriche. Fait prisonnier par les Britanniques, il réussit à s’évader au bout de cinq ans et rejoint Lhassa, la capitale du Tibet où il rencontre le dalaï-lama de l’époque, encore adolescent.

                Cette rencontre transforme sa vie, mais il doit quitter le Tibet en 1950 au moment de l’invasion chinoise. Il retourne alors dans son pays où il retrouve son fils. Un beau film sur une histoire vraie.


                1997

                de Jean-Jacques Annaud

                avec Brad Pitt

                Slumdog Millionaire

                Quand les expériences de la vie donnent les meilleures connaissances, cela pourrait être le résumé de l’histoire de Jamal, un jeune orphelin issu d’un bidonville de Mumbai en Inde. Participant à un jeu télévisé, il est sur le point de remporter une cagnotte de 20 millions de roupies quand la police le soupçonne de tricherie.

                Une série de flashs-backs nous raconte comment il a pu, presque par hasard, grâce à quelques épisodes de sa vie trouver les bonnes réponses. La trame est prétexte à une exploration de la société indienne et à un beau récit initiatique.

                Un film excellent qui m’a beaucoup rappelé l’Inde.


                2009

                de Danny Boyle, Loveleen Tandan

                The Bucket list

                Avez-vous votre bucket list ? Vous savez, la liste des choses indispensables que vous souhaitez-faire avant de mourir ? Perso, j’ai la mienne, enfin, celle pour mes 40 ans :-).

                Regardez ce film pour en savoir plus.

                2008

                De Rob Reiner

                Avec Jack Nicholson, Morgan Freeman

                La Vie Rêvée de Walter Mitty

                « Walter Mitty est un homme ordinaire, enfermé dans son quotidien, qui n’ose s’évader qu’à travers des rêves à la fois drôles et extravagants. Mais confronté à une difficulté dans sa vie professionnelle, Walter doit trouver le courage de passer à l’action dans le monde réel.

                Il embarque alors dans un périple incroyable, pour vivre une aventure bien plus riche que tout ce qu’il aurait pu imaginer jusqu’ici. Et qui devrait changer sa vie à jamais. «

                Voilà pour l’histoire. Perso, j’ai beaucoup aimé ce film : de beaux paysages et de quoi faire réfléchir.


                2013

                De Ben Stiller
                Avec Ben Stiller

                Le grand voyage

                Réda est un jeune lycéen d’une vingtaine d’années qui vit avec ses parents dans le sud de la France. Comme son frère a perdu son permis, c’est à lui que leur père demande de l’emmener en pèlerinage à La Mecque. Sur fond de road-trip à travers l’Europe et le Moyen-Orient, c’est en fait à une réconciliation entre le père et le fils que l’on assiste.

                Confinés dans l’espace restreint d’une voiture, ils vont avoir tout loisir de combler le fossé culturel et de génération qui les sépare, encore accentué par leur vie d’émigrés en France.

                2004,

                de Ismael Ferroukhi

                Wild

                De la randonnée pour se réconcilier avec soi-même…Cheryl Strayed, une jeune Américaine interprétée par Reese Witherspoone, décide de rompre avec une vie où les échecs se multiplient (addiction, divorce, décès de sa mère) et entreprend un long périple sur la Pacific Crest Trail.

                Tout au long de ces 4000 km de randonnée qui relient le Mexique au Canada, elle va revenir sur les épisodes de sa vie et retrouver peu à peu l’équilibre.


                2014

                de Jean-Marc Vallée

                Une histoire vraie

                Road-trip version troisième âge et avec un moyen de transport original ! C’est en effet sur sa tondeuse à gazon qu’Alvin Straight, 73 ans, entreprend de rallier le Wisconsin où vit son frère avec qui il est brouillé depuis dix ans.

                Sur les routes américaines, en rencontrant de nombreux personnages, il pourra ainsi se réconcilier avec lui au terme de ce voyage pas comme les autres. Loin de ses films fantastiques, David Lynch plonge ici dans l’humain.


                1999.

                de David Lynch

                Toute la beauté du monde

                Une trame de film sentimental, mais aussi de belles images de l’Indonésie qui donnent envie de partir à la découverte de cette partie de l’Asie. Tina est en pleine dépression après le décès de l’homme qu’elle aimait. Franck tombe amoureux d’elle et l’accompagne à Bali, devenant progressivement son guide, son compagnon de voyage, son ami…

                Dans ce film, Marc Esposito adapte son propre roman avec trois des comédiens de son film précédent, Le Cœur des hommes.


                2006

                de Marc Esposito

                Le dernier trappeur

                A mi chemin entre le film et le documentaire, il reprend le thème du Grand nord cher à Nicolas Vanier. Il est ici question de la vie d’un des derniers trappeurs du Yukon canadien, vivant en autarcie au milieu de la forêt, avec sa compagne indienne et leurs chiens.

                Le héros fabrique l’essentiel des produits dont il a besoin, et vient une fois par an en ville vendre les peaux des animaux qu’il a chassés et achetés les quelques marchandises qu’il ne peut réaliser lui-même.


                2003

                De Nicolas Vanier

                Le terminal

                Un voyage à l’intérieur d’un aéroport ! Inspiré d’une histoire vraie, ce film de Spielberg raconte l’histoire d’un homme devenu apatride en débarquant aux Etats-Unis. Après un coup d’Etat dans son pays d’Europe centrale, celui-ci n’est plus reconnu par la communauté internationale. Devenu indésirable là-bas, sans passeport valable à présenter pour entrer officiellement aux USA, il doit rester dans l’aéroport et y vivre de petits boulots.


                2004

                de Steven Spielberg

                avec Tom Hanks

                Gadjo Dilo

                Le dernier film de la trilogie de Tony Gatlif : Stéphane, un jeune Français, part en Roumanie à la recherche d’une chanteuse dont il ne connait que le nom, grâce à une cassette que son père écoutait en boucle avant sa mort.

                En parcourant le pays à pied, il va se lier d’amitié avec un vieux musicien, et à la fois découvrir la culture tzigane, retrouver une nouvelle famille et faire la paix avec son passé. La bande son est une merveille !


                1998

                de Tony Gatlif

                Into the wild

                Christopher McCandless est un jeune étudiant américain promis à un brillant avenir. Il rompt avec cette vie toute tracée et entame un road-trip à travers les Etats-Unis, où il rencontre des personnages hauts en couleur qui vont guider peu à peu sa trajectoire.

                C’est arrivé près du Mexique qu’il décide de partir vers l’Alaska à la rencontre de lui-même et en communion avec la nature. Il s’y installe pendant trois mois dans un bus abandonné, vivant en autarcie quasi complète…

                Un film mythique avec une fin pas si fun que cela…

                2007

                de Sean Penn.

                Sin nombre

                Attention, film dur ! L’action se passe en Amérique Centrale. Au Honduras, Sayra et son père décident d’émigrer aux Etats-Unis. Au Mexique, Casper, membre d’un gang, tue un chef de bande pour venger la mort de sa fiancée. Il retrouve Sayra sur le toit d’un train qui file vers le nord. Avec eux, des centaines de candidats qui rêvent d’un monde meilleur.

                Un film excellent que j’avais regardé un soir dans une chambre d’hôtel sur les rives du lac Atitlan au Guatemala.

                L’histoire est vraiment terrible et certaines scènes sont vraiment difficiles à regarder. Mais le plus terrible, c’est de se dire que c’est la réalité d’un grand nombre de personnes dans ces pays. Une réalité que le voyageur ne voit pas.

                2009

                De Cary Fukunaga

                Avec : Edgar Flores, Paulina Gaitan

                Mange, prie, aime

                A 32 ans, Elizabeth Gilbert a tout pour être heureuse. Elle quitte pourtant sa vie de New-Yorkaise accomplie pour se ressourcer à Bali, où un soigneur lui prédit qu’elle reviendra ici pour trouver l’amour.

                Après son divorce, elle prend une année sabbatique durant laquelle elle va aller renouer avec les plaisirs culinaires en Italie, spirituels en Inde, et amoureux à Bali.

                Bluette sentimentale pour les uns, quête initiatique pour les autres, le film a le mérite d’offrir de somptueux paysages et une vision du voyage pour se retrouver soi-même.


                2010

                de Ryan Murphy

                Avec Julia Roberts

                The way

                Un superbe film se déroulant sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Un film peu connu, mais touchant. Une quête dans de superbes paysages, je vous recommande chaudement.

                2013

                de Emilio Estevez

                avec Martin Sheen

                A bord du Darjeeling limited

                3 frères qui se sont perdus de vue décident de se retrouver le temps d’un voyage en Inde. Rien ne va se passer comme ils l’avaient prévu. C’est normal, ils sont en Inde ! J’avais vu ce film à mon retour de mes trois mois en Inde, il fut un bon prolongement à ce séjour !

                Après, c’est une comédie loufoque, on aime ou on n’aime pas. Moi, j’ai eu du mal à accrocher…

                2007

                De Wes Anderson

                Avec Owen Wilson, Adrien Brody

                Je vous invite à poursuivre en lisant mon article sur le blog  Films FIX de Bruno.

                Quel est votre film voyage préféré ? Avez-vous d’autres suggestions ?

                Faites tourner sur les réseaux !

                • Facebook
                • Twitter
                • Pinterest

                Aller plus loin…

                Voyager avec 20 € par jour ?

                bien-vivre-voyage

                Non, voyager ne coûte pas cher !

                Il existe un grand nombre d’astuces et de moyens pour voyager autour du monde à moindre frais.

                Sur cette page, je vous dis tout. Envie de voyager plus ?

                Lire la suite !

                Posted in voyage | Comments Off on Mon top 22 des meilleurs films sur le voyage (ou qui font voyager !)

                IVCAST 34 : Voyager avec un chien, le guide !

                Bienvenue. Rejoins le programme Voyager Plus !

                Mes 10 solutions pour réaliser tes rêves de voyage + des ressources, des réductions et le Manifeste du Voyageur (mon livre gratuit) ! » Télécharge le tout en cliquant ici.

                • partages

                  Voyager avec un chien, cela semble impossible pour beaucoup de monde. Pour Maria, rien de compliqué, avec son chien Shark, elle parcourt le monde depuis des années. 

                  voyage chien

                  Ecouter cet épisode :

                  1.Tout de suite sur le blog avec le lecteur ci-dessous, facile:

                  2. Ecouter cet épisode et les prochains sur la plateforme iTunes en t’abonnant au podcast sur iTunes.

                  Pour une écoute sur les smartphones et les tablettes Apple, utilises une application comme Stitcher ou Podcasts.

                  3. Ecouter cet épisode et les prochains sur les smartphones et tablettes Android grâce à une application comme Stitcher ou Podcast Addict. Ajoute le flux du podcast dans ta play list. Ou cherche Instinct Voyageur !

                  4. Ou télécharger le podcast en mp3 (clic droit-enregistrer sous ) 

                   

                  Un podcast c’est quoi ? Comment écouter l’écouter ?

                  Tout est expliqué ici !

                  A propos de cet épisode :

                  Je reçoit régulièrement des mails de lecteurs qui sont en face d’un dilemme : voyager seul sans leur compagnon canin ou renoncer au voyage. 

                  Or, vous n’êtes pas obligé de choisir entre les deux à l’image de Maria qui voyage avec son chien Shark !

                  Maria et Shark ont déjà roulés leur boss autour du monde, ils sont inséparables.

                  Maria a crée un blog de voyage autour de ce thème afin de montrer que voyager avec un chien, c’est possible. Avec enthousiasme, elle nous explique tout dans cet épisode !

                  Maria et shark

                  Maria et shark

                  Mots clefs du podcast:

                  Voyager avec un chien

                  Ce que vous allez découvrir dans cet épisode :

                  – Shark, le compagnon canin de Maria 🙂

                  – Les destinations dog-friendly

                  – En quoi le voyage est différent avec un chien

                  – Voyager en avion avec un chien

                  – Les documents qu’il faut

                  – Les pays que Maria évite

                  – Les avantages de voyager avec un chien : il y en a plein !

                  – Comment Maria fait avec le logement

                  – Tout ce qu’il faut savoir au  niveau pratique

                  – Et pour un tour du monde ?

                  Liens en rapport avec l’épisode :

                   The Tropical Dog, le blog de Maria

                  voyager avec un chien

                  Merci d’avoir écouté !

                  Vous souhaitez écouter les prochains podcasts du blog ?

                  Pour cela, il suffit de souscrire au podcast sur Itunes.

                  Si sous avez aimé ce podcast, je vous serais vraiment reconnaissant si vous pouviez laisser un commentaire sur iTunes, comme celui-ci :

                  podavis3

                  Laissez votre avis sur iTunes

                  Les avis sur iTunes sont très importants pour avoir de la visibilité et donc, que ce projet de podcast continue dans la durée. Merci !

                  Les autres épisodes du podcast voyage ici.

                  Vous avez une question ?

                  Posez-moi une question de vive voix pour un prochain IVCAST !

                  Faites tourner sur les réseaux !

                  • Facebook
                  • Twitter
                  • Pinterest
                  Posted in voyage | Comments Off on IVCAST 34 : Voyager avec un chien, le guide !

                  San Agustín et ses mystérieuses statues

                  Bienvenue. Rejoins le programme Voyager Plus !

                  Mes 10 solutions pour réaliser tes rêves de voyage + des ressources, des réductions et le Manifeste du Voyageur (mon livre gratuit) ! » Télécharge le tout en cliquant ici.

                  • partages

                    San Agustín est l’un des principaux sites archéologiques de Colombie. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1995, ce site conserve encore bien des mystères…

                    san augsutin colombie

                    Cela fait cinq ans que je vis, une partie de mon temps, en Colombie, mon « pied à terre », et je découvre pourtant encore des coins insoupçonnés. Il faut dire que ce pays est assurément l’un des plus diversifiés et riches du continent.

                    sanaugsutin

                    statues san augustin

                    San Agustín : un site majeur en Colombie

                    La Colombie ne possède pas de sites archéologiques majeurs comme le Pérou et son Machu Picchu. Cependant, le pays possède quelques sites étonnants comme la Cité perdue (Ciudad perdida ou Buritaca), située dans la Sierra Nevada, dans le nord du pays, près de la Caraïbe… et San Agustín, au centre-ouest du pays.

                    C’est ce site que j’ai choisi de visiter au début de cette année. D’ailleurs, je me rends compte que je suis vraiment en retard dans mon programme de rédaction d’articles !

                    San Agustín est situé au sud de Bogota, au cœur des Andes, dans le département de Huila. 300 sculptures monumentales parsèment ce parc. Ces statues sont des monuments religieux, témoins de l’art d’une civilisation à son apogée durant les premiers siècles de notre ère.

                    Certains pensent que ce peuple a dû fuir devant des envahisseurs juste avant la conquête espagnole.

                    parc de san augustin

                    colombie-san-agustin

                     

                    Des statues bien mystérieuses

                    Le site conserve en grande partie son mystère. En fait, on sait peu de choses sur la fonction de ces statues et leur signification. Elles auraient en tout cas une fonction funéraire.

                    Le site constitue, d’après l’Unesco, « le plus grand ensemble de monuments religieux et de sculptures mégalithiques d’Amérique du Sud » Et encore : la plus grande partie du site n’a pas encore fait l’objet de fouilles !

                    Les statues de San Agustín représentent des animaux : singes, éléphants… Ainsi que des hommes. Certaines statues, vraiment particulières et marquantes, confèrent au site son ambiance unique.

                    Le parc est composé de plusieurs sites et d’un musée. Comptez quatre heures pour sa visite. Vous découvrirez la source cérémoniale de Lavapatas, un ensemble de plaques taillées dans le lit du torrent homonyme. Les canaux qui conduisent l’eau aux trois bassins sont en forme de serpents et de lézards.

                    Mis à part le parc, d’autres sites sont ouverts au public.

                    riviere san augustin

                    statues colombie

                    San Agustín est un charmant petit village, typique d’ici. Quelques rues coloniales, des maisons blanches, des églises… Un village assez bruyant, tout de même, en raison des touristes, principalement colombiens. Le village est situé tout près de l’entrée du parc.

                    Si vous passez par là, ne ratez pas le détroit du Magdalena, le plus grand fleuve de Colombie. Il sillonne le pays du nord au sud, sur une distance de 1500 kilomètres. Dans cette région, sa largeur ne dépasse pas 3 mètres. Une demi-heure de route suffit pour vous conduire sur place.

                    Au total, j’ai vraiment apprécié San Agustín, à la fois pour son site archéologique et pour son environnement et ses paysages bucoliques. Si vous passez dans le centre de la Colombie, prenez le temps de vous y arrêter !

                    • 8€ l’entrée du parc.
                    • Trois jours suffisent pour visiter tranquillement le site et ses alentours ; des agences proposent aussi des tours à cheval ou en jeep ; vous pouvez rejoindre le parc à pied à partir du village.
                    • Vous trouverez facilement où vous loger à San Agustín.
                    • Nombreuses liaisons en bus depuis Bogota : comptez environ 10 heures de trajet.

                    Faites tourner sur les réseaux !

                    Posted in voyage | Comments Off on San Agustín et ses mystérieuses statues

                    Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark.