Récemment, j’ai fait une activité étonnante: j’ai réalisé une randonnée en motoneige à La Mongie. En fait, je ne pensais pas que je le ferais un jour. En fait, j’étais convaincu qu’il s’agissait d’un véhicule réservé aux johnny, mais j’ai rapidement changé d’avis quand je me suis retrouvé lancé: c’est surtout un formidable engin très réactif. La bête s’apparente à un simple scooter doté d’une chenille et de lames pour filer sur les pistes enneigées. Avec ses 600cm3, elle paraît plutôt inoffensive avec ses 600cm3, mais elle réserve tout de même quelques surprises. Une fois dessus, j’ai rapidement saisi pourquoi le permis B est indispensable pour s’y mettre. Avant tout, la motoneige s’avère particulièrement sportive.. La plus petite pression sur l’accélérateur pour partir dans le décor. Pour piloter, il faut également être en bonne condition physique pour conduire l’engin, surtout dans les virages où il faut contrebalancer avec son corps pour ne pas faire basculer la motoneige. Dans les premiers virages, on a un peu la sensation d’être sur le dos d’un cheval récalcitrant. Mais on chope le tour de main et ça devient un vrai moment de jouissance. Personnellement, j’ai réalisé cette activité dans le cadre d’une randonnée , après la tombée de la nuit. Quand le ciel est devenu bien noir, il n’y a plus eu que le noir, la neige, et le vacarme des moteurs et la lumière du phare de la motoneige. Un pur moment de bonheur, qui donne un peu le sentiment d’être dans la peau d’un aventurier. Cette randonnée en motoneige m’a bien plu. Je crois que je réessaierai, à l’occasion se présente. En savoir plus en suivant le lien sur le site du spécialiste renommé de randonnée en motoneige à La Mongie.

  • Ajouter au lexique
    • Aucune liste de mots pourAnglais -> Français…
    • Créer une nouvelle liste de mots…
  • Copier