Adrénaline en Fouga

S’il y a bien un cadeau que je ne pensais pas recevoir, c’est celui-là ! Mais dernièrement, j’ai en effet découvert ce qu’on avait à bord d’un avion de chasse. Cette expérience fabuleuse s’est déroulée à Abbeville, et ce que je peux d’emblée vous dire, c’est que ça a été extrême ! Au début, ça a commencé très simplement. Ce jour-là, je me suis rendu à l’aéroport où j’ai rencontré Bastien, mon pilote et instructeur, qui m’a fait un briefing sur les consignes de sécurité. Juste après, j’ai pu enfiler ma combinaison de vol, prendre mon casque-micro, et gagner la piste où m’attendait le Fouga. Cet avion ne correspondait pas à l’image qu’on peut se faire d’un avion de chasse, mais avait bien la fougue de ce dernier, comme j’allais m’en apercevoir quelques instants plus tard ! Je me suis installé dans la cabine, et c’est parti mon kiki. Comment vous décrire ce que j’ai éprouvé lorsque nous nous sommes retrouvés face à la piste, prêt à décoller ? C’est un cocktail de peur et d’impatience. C’est ce qu’on peut ressentir quand on se retrouve à devoir prendre la parole devant une grande assemblée. On se prend à regretter de s’être laissé embarquer là-dedans. Pourtant, les premières minutes, le vol s’est révélé assez doux. J’ai été presque déçu. Le décollage ne m’a pas scotché à mon siège, et les premières minutes se sont résumées à un simple vol d’initiation, plutôt tranquille. Mais ce n’était que l’échauffement. Parce que quand a commencé la voltige aérienne, l’univers a explosé. Quand on a pris la première vrille, j’ai réalisé que ça allait être violent. J’ai pris 5G dans la tronche. Je pesais 6 fois mon poids habituel ! Et ce n’était que le prologue. Les figures se sont enchaînées . La séance acrobatique n’a duré que dix minutes, mais à l’atterrissage, on aurait dit que j’avais couru un marathon en plein cagnard. Et vous savez ce qu’il y a de pire dans tout ça ? C’est que j’ai adoré ce vol ! Jamais je n’avais reçu de telles décharges d’adrénaline. Voici le lien vers mon baptême en avion de chasse en Fouga Magister, si vous voulez en savoir plus.