Angleterre, pre Brexit

Dernièrement, j’ai découvert Hereford en Angleterre lors d’un voyage de groupe. Evidemment, il ne s’agissait pas d’un voyage de groupe “classique” (c’est-à-dire, une meute de 40 personnes collées l’une à l’autre et écoutant pieusement les explications d’un guide). Non, nous étions seulement neuf personnes dans ce groupe, et si les transports s’effectuaient effectivement en van, le programme était tel que chacun pouvait organiser son propre programme. Tout ça fait qu’en fin de compte, mon épouse et moi avons apprécié chaque instant de ce voyage ! Pour la première fois depuis bien longtemps, nous n’avons pas eu à gérer tout ce qui concernait l’organisation. Que ce soit les déplacements, le logement, ou les horaires de visite : tout était pris en charge ! Et vous savez quoi ? Ca fait du bien, de temps à autre, de laisser la logistique à d’autres. D’autant plus que nous avons pu profiter de chaque étape en solo, sans être cannibalisé par le groupe. Dès la descente du bus, chacun s’égaillait et pouvait profiter librement du lieu. Et ça, c’est ce qui a fait toute la différence, en ce qui me concerne. Je peux me comporter comme un vrai misanthrope, dès que je suis obligé de passer trop de temps avec mes semblables. Mais là, pas une fois je n’ai été dérangé par la promiscuité. Et même lorsque les circonstances nous obligeaient à passer du temps en groupe, le voyage s’est bien passé. Nous avons même pris les coordonnées d’un autre couple avec qui nous avons bien discuté entre les visites : c’est vous dire à quel point cela s’est bien passé ! Je ne sais absolument pas si nous les recontacterons (les rapports qui se créent en voyage ont en général tendance à disparaître sitôt revenu à la maison), mais le simple fait que nous ayons pris leurs coordonnées montre que l’ambiance était plutôt bonne. Pour autant, je ne dis pas non plus que tout était idéal. Il y avait notamment dans le groupe un quinquagénaire bien raciste, et nous avons été plusieurs durant ce voyage à avoir une furieuse envie de le pousser dans le ravin. Mais tout le reste s’est avéré grandiose. Bref, contrairement à ce que l’on pourrait croire, les voyages de groupe ne sont pas nécessairement une torture. D’ailleurs, si vous êtes intéressé par ce voyage en Angleterre, je vous invite à jeter un coup d’oeil au site de l’agence qui s’en est occupée : ça vous permettra de voir à quoi on a eu droit.

45454545454