En finir avec le FN

Jean-Marie et Marine Le Pen, lors d’un congrès des jeunesses du FN, le 7 septembre 2014 à Fréjus. Alors que la rupture est consommée entre Jean-Marie Le Pen et sa fille Marine, quels sont les clivages idéologiques qui traversent aujourd’hui le FN? S’agit-il d’une divergence stratégique ou politique?
– Le parti frontiste est handicapé par sa ligne économique, par Nicolas Lebourg, spécialiste des extrêmes droites à l’université de Perpignan et membre de l’Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès. Alors que le courant droitier domine la base du parti et que la sortie de l’euro effraye la droite classique, Marine Le Pen fait le pari risqué de « tuer le père ».
– Entre le père et la fille, des désaccords plus tactiques que politiques, par Cécile Alduy, professeure à l’université Stanford (Californie). Les cris d’orfraie des cadres frontistes sont hypocrites, car les propos du patriarche sont connus et constants. Alors qu’une scission est possible, c’est aujourd’hui Marion Maréchal-Le Pen qui représente le mieux ce qu’est le « nouveau » FN.