La sécurité des aéroports

L’aéroport auvergnat s’est mis en conformité avec les nouvelles normes de sécurité européennes, ce qui passe notamment par une rénovation de la piste. Sécurité : l’aéroport au niveau La sécurité aéroportuaire est à présent une affaire européenne et non plus nationale. Comme la quasi-totalité des aéroports français (Saint-Étienne est une exception notable), l’aéroport Clermont-Ferrand Auvergne s’est mis en conformité avec les exigences du « plus haut des standards ». « Un véritable enjeu » Une cérémonie officielle a marqué la conversion du certificat de sécurité national en certificat européen, hier à Aulnat, en présence de Michel Hupays, directeur de la sécurité de l’aviation civile centre-est. « C’était un véritable enjeu, tout simplement pour pouvoir continuer l’exploitation après le 31 décembre, commente Cyril Girot, directeur de l’aéroport. Avec le syndicat mixte, nous avons déjà réalisé un certain nombre de travaux nécessaires, avec l’élargissement d’un taxiway (voie de circulation) ; il y aura des travaux complémentaires, en particulier l’élargissement de la piste principale. On accueille déjà des gros avions, comme des Bœing 777 et 747, les travaux sur la piste font partie des nouvelles normes pour continuer à les accueillir. » Une mise à jour qui demandera « plus de dix millions d’euros » d’investissements sur plusieurs années, indique Didier Laville, maire d’Aulnat et vice-président du syndicat mixte de l’aéroport : « Avec le délégataire, nous avons un programme d’investissements qui date de plusieurs années déjà, pour rester au niveau, précise l’élu. C’est capital, autrement nous n’avons pas d’avenir. » La rénovation de la piste devra se faire sans pénaliser le trafic aérien. Délivré par l’Agence européenne de la sécurité aérienne (Aesa), ce certificat concerne tous les aspects de « l’organisation et l’exploitation des infrastructures aéronautiques ». Cette nouvelle réglementation renforce aussi le rôle de l’exploitant aéroportuaire, Vinci Airports, qui devient « chef d’orchestre » de la sécurité de la plate-forme : prévention des incendies, coordination des secours, formation et contrôle des compétences pour l’ensemble des intervenants, le contrôle de la conformité de l’exploitation, l’évaluation du péril animalier. Source : Pilotage Avion