Le charme de l’Italie ne sera pas à Béziers

Le charme de l’Italie ou de certains villages du sud de l’Espagne, ce n’est pas pour la France. En effet, la ville de Béziers vient d’interdire de faire sécher son linge sur son balcon. La mairie de Béziers (Hérault), dirigée par Robert Ménard, a annoncé mardi avoir décidé d’interdire d’étendre le linge aux balcons, fenêtres et façades des immeubles visibles des voies publiques, sauf entre 22 heures et 6 heures. «Les immeubles participent pleinement à la perception et à la qualité environnementale du domaine public, les façades ont un impact important sur l’attractivité économique et touristique de la ville et notamment en matière d’ordre esthétique», justifie l’arrêté municipal. Le texte prévoit également une interdiction «de battre les tapis par les fenêtres après 10 heures du matin». Selon la mairie, les personnes qui seront prises «en infraction avec les dispositions de l’arrêté seront passibles d’une amende», dont le montant n’a pas été communiqué. Fin avril, la mairie de Béziers avait déjà annoncé une première mesure forte, un couvre-feu entre 23H00 et 06H00 pour les mineurs de moins de 13 ans dans l’hyper-centre et dans le quartier populaire de la Devèze. Le maire s’était également attaqué aux incivilités en instaurant une verbalisation de 35 euros à compter du 1er mai pour les déjections canines et avait ordonné, à partir de la même date, la chasse au stationnement illicite. Robert Ménard, fondateur de Reporters sans frontières (RSF), a remporté fin mars les municipales à la faveur d’une triangulaire, succédant ainsi à Raymond Couderc (UMP) dans cette cité de 71 000 habitants, la deuxième de l’Hérault, confrontée à un fort taux de chômage. Bref, c’est bel et bien la fin du charme à la Méditerranéenne. C’est un peu dommage. Il faudra partir dépenser ses sous à l’étranger pour ressentir ce qui fait le charme des petites villes et de la vie dans les régions du sud. Source : Voyage d’affaires.