Mon amour ne veut pas voyager avec moi, que faire ?

Bienvenue. Rejoins le programme Voyager Plus !

Mes 10 solutions pour réaliser tes rêves de voyage + des ressources, des réductions et le Manifeste du Voyageur (mon livre gratuit) ! » Télécharge le tout en cliquant ici.

  • 61 partages
  • 59
  • 0
  • 2
  • 0

    Mon compagnon ne veut pas partir autour du monde avec moi. Faut-il choisir entre l’amour et le voyage ? Galère, choix cornélien, angoisse : mais que faire ?

    voyage-et-amour

    Depuis six ans que ce blog existe (déjà !), je reçois régulièrement des courriels de lecteurs me racontant leur souhait de partir faire un tour du monde.

    Ils ont l’argent, la motivation et tout ce qu’il faut… mais voilà : quelque chose coince. Enfin, moins « quelque chose » que quelqu’un. En l’occurrence, leur compagnon (ou leu compagne) ne souhaite pas les suivre et c’est, bien sûr, cela qui pose problème et entrave un projet de voyage autour autour du monde.

    En vérité, curieusement, ce sont surtout des lectrices qui s’en plaignent. Les hommes seraient-ils donc plus pantouflards et casaniers ?

     

    Un choix cornélien

    Du coup, ils ou elles hésitent à partir. Il est vrai que la situation est incommode, car votre départ vous ferait encourir une rupture (voire vous y serait conditionné)… Est-ce le seul prix à payer pour réaliser votre rêve ?

    Certes, il est difficile d’apporter une réponse absolue : chaque cas est unique. Cela dit, je pense qu’une solution est trouvable : hé oui, pourquoi opposer la relation de couple au fait de voyager seul ? En quoi serait-ce inconciliable ?

    Les solutions

    voyage couple

    Il peut arriver que votre compagnon (ou compagne) veuille vous suivre, mais pour une raison ou une autre, ne le puisse pas. Dans ce cas, vous pouvez évidemment retarder votre voyage pour partir ensemble.

    Mais, lorsque votre amour ne le veut pas, je ne vois que trois possibilités :

    1. Il part avec vous

    Vous avez réussi à le convaincre ! Vous l’avez abonné en douce à la newsletter du blog et petit à petit, l’idée a fait son chemin, dans sa tête. Comme dans Inception : il ne s’agit pas de forcer, mais de faire en sorte que cela vienne de lui… ou du moins, qu’il en ait l’impression !

    C’est l’idéal et la meilleure option : vous pourrez partager des expériences et des souvenirs incroyables, vivre ensemble un long voyage en couple.

    2.Il reste

    Dans ce cas, vous avez réussi à trouver un compromis de part et d’autre. Peut-être avez vous réduit la durée de votre voyage et, de son côté, il accepte de vous rejoindre à plusieurs reprises durant votre voyage.

    Cette solution a le mérite de protéger votre couple et… de vous laisser vivre votre rêve.

    3. Vous vous séparez

    Si vous n’arrivez pas à trouver un terrain d’entente, si personne ne lâche du lest et que vous tenez vraiment à faire l’expérience d’un voyage au long cours, cette décision peut être le dernier cours, à l’image de Sarah, qui m’a écrit ce témoignage : « Au début de notre relation (j’étais étudiante) je lui ai dit que je voulais voyager après mes études.

    Il m’a répondu: » Je ne crois pas à l’amour à distance ». Deux ans plus tard, je lui ai dit que je partais trois mois pour l’Australie. Il l’a accepté, sans pour autant m’accompagner, mais nous ne sommes plus ensemble… Oups ! Ah ah ! ».

    Si vous en arrivez là, peut-être votre projet n’est-il qu’un prétexte pour vous séparer. La relation était arrivée à un point de non-retour et se serait arrêtée, de toute manière, tôt ou tard. Votre projet n’a fait qu’accélérer les choses.

    Je suis convaincu qu’une relation de qualité ne peut s’arrêter au prétexte que l’un des deux souhaite voyager.

    L’amour véritable suppose, à mon avis, de reconnaître à l’autre la liberté de s’accomplir, même si, pour cela, il doit s’éloigner géographiquement. L’amour n’est pas compatible avec la possessivité, avec cette idée qu’une personne vous appartient et doive se soumettre à vos peurs, à vos refus, à votre rythme, à votre imaginaire. Cela me paraît clair. Du moins est-ce mon expérience.

    Vous pouvez fort bien retarder votre voyage, dans l’intérêt de votre couple, mais celui-ci ne saurait justifier d’y renoncer…

    Cela pourrait même signifier que ce couple n’est pas assez solide ; cela pourrait générer du ressentiment, une frustration susceptible de refaire surface. En vérité, je pense qu’il n’y a jamais de moment idéal pour ce genre de projet. Si l’envie ne vous quitte pas, si pour vous c’est important de le faire, just do it !

    Sinon autre option, vous l’endormez et hop ! il se réveille une fois arrivée à l’autre bout du monde, genre Mister T dans l’Agence Tout risque.

    L’exemple de Benoît

    benoit

    J’ai un ami, Benoît, qui est parti seul, durant un an, autour du monde, alors qu’il était en couple. Son amie a compris son désir, un rêve qu’il entretenait depuis longtemps. Ils ont trouvé un accord : il partait un peu moins longtemps et elle le rejoindrait plusieurs fois le temps de ces vacances.

    Bien sûr, cela n’a pas été facile pour les deux – en fait, surtout pour elle. En effet, c’est toujours plus difficile pour celui qui reste, croyez-moi : j’ai une certaine expérience en la matière, pour ne rien vous cacher.

    Pour autant, tout s’est bien passé, ils se sont retrouvés à son retour et ont repris le cours de leur vie.

    Quant à Emmanuelle, c’est une veinarde. Dès la première heure de son rendez-vous avec l’homme avec qui elle partage sa vie, ils ont eu la même idée : ils ont donc préparé leur tour du monde ensemble. Avouez que cela simplifie les choses !

    Et vous, avez-vous déjà été confronté à ce choix ?

    Qu’avez-vous fait ? Comment cela s’est-il passé ?

    Faites tourner sur les réseaux !

    • Facebook
    • Twitter
    • Pinterest