Renouveau à Nancy

La place Charles III, encore appelée « place du marché » va connaître une profonde refonte. Pour mettre davantage en valeur son intérêt patrimonial et accompagner son dynamisme économique, la Ville de Nancy lance un chantier qui trouvera sa conclusion fin 2012, au moment du grand événement Renaissance. Tous ceux qui la fréquentent le savent bien : la « place du marché » (appelée Charles III dans sa partie haute, côté église, et Henri Mengin dans sa partie basse, côté marché central) a besoin d’une profonde refonte. Le site est stratégique, “à la charnière du secteur de la gare, du quartier Charles III et de l’axe Saint Jean/Saint Georges bientôt intégré dans la version révisée du secteur sauvegardé”, explique Denis Grandjean, l’adjoint en charge de l’urbanisme. Mais son fonctionnement au quotidien n’est pas à la hauteur de son intérêt patrimonial ni de son dynamisme économique. Ecoutons ce qu’en dit Olivier Mergaux, l’adjoint délégué au commerce : “les trémies d’accès au parking entrent en conflit permanent avec la circulation des piétons ; la placette Saint Sébastien est sous-utilisée et la configuration du marché des étalagistes et cours de cuisine à Nancy, jusqu’à présent, figeait la situation en gênant la bonne répartition des flux piétons entre les différents pôles d’attraction de la place. Il est grand temps de remettre celle-ci en mouvement et de recréer les conditions d’une réelle synergie entre le marché central et les étalagistes”. Des objectifs dont la concrétisation passe par un chantier qui vient d’entrer en phase opérationnelle et trouvera sa conclusion fin 2012, au moment du grand événement “Renaissance”.

3000 dauphins morts

D’après la presse péruvienne, depuis le début de l’année on a retrouvé au Pérou plus de trois mille dauphins morts sur les plages de la région de Lambayeque dont les rivages bordent les zones où différentes compagnies pétrolières effectuent des recherches pour découvrir de nouveaux gisements sous-marins. Selon plusieurs articles, cette hécatombe de mammifères marins serait la conséquence de ces recherches. D’après Carlos Yaipén, directeur de l’Organisation scientifique pour la protection des animaux aquatiques, la mort des dauphins est due à ce qu’on appelle « la bulle marine », phénomène qui se forme lorsque l’on utilise des ondes acoustiques à grande profondeur pour détecter les nappes pétrolifères. Toujours selon Carlos Yaipén, lors de la recherche du pétrole on utilise des ondes acoustiques de différentes fréquences dont les effets ne sont pas immédiatement perceptibles, mais qui provoquent des dommages à long terme non seulement chez les dauphins, mais également chez les phoques et les baleines. Ainsi, ces bulles marines provoqueraient chez ces animaux désorientation et hémorragies internes.

Du Cap au Caire en vélo

Dernièrement, les élèves de la classe d’Anne Flamand ont accueilli Frédéric Mary, reporter-aventurier, qui va tenter l’exploit de rallier Le Cap (Afrique du Sud) au Caire (Égypte) à vélo. Frédéric Mary n’est pas un inconnu pour les enfants qui l’ont déjà rencontré en octobre dernier. En effet, ce voyageur infatigable, graphiste de profession, parcourt le monde depuis cinq ans déjà sur son drôle de vélo pliant. Après l’Europe et l’Asie, sa dernière expédition solitaire en Amérique du Sud l’a désigné comme étant le premier Français à réussir une traversée est-ouest de ce continent à vélo et en autonomie totale. Sans aucune assistance, il a parcouru la mythique piste transamazonienne sur plus de six mille kilomètres. Le 30 octobre 2011, il avait déjà tenté son périple africain à partir du Caire mais a dû renoncer face à des dangers imprévus. Mais Frédéric Mary n’est pas homme à rester sur un échec et il a décidé de réitérer sa tentative en faisant cette fois-ci le trajet dans le sens sud-nord.
Il a présenté aux enfants son matériel de voyage : vélo, kits divers, équipement et ses astuces de voyageur pour dormir ou pour cuisiner. Il a également répondu aux nombreuses questions des enfants qui se sont montrés très curieux face à ce drôle de voyageur parti pour un périple qui durera un an. D’ailleurs, il est prévu de réaliser une correspondance et des échanges entre Frédéric et les élèves tout au long de ce voyage qu’il est possible de suivre sur le site www.africa-cycle.com

Des heurts aux Maldives

Des heurts se sont produits aux Maldives entre la police et des partisans de l’ancien président des Maldives, qui dit avoir été évincé du pouvoir par un coup d’Etat, alors qu’ils tentaient de bloquer l’accès au parlement, ont indiqué la police et des témoins. La police anti-émeute a fait usage de tirs de gaz lacrymogène pour disperser des centaines de manifestants dans la capitale de cet archipel de l’océan indien, Malé, tandis que des parlementaires du Parti de l’ancien président Mohamed Nasheed, le Maldivian Democratic Party (MDP), scandaient des slogans au sein de l’assemblée. Au moins quatre membres des forces de l’ordre ont été blessés et 18 manifestants ont été arrêtés, a indiqué la police. “La police a fait usage de la force car les manifestants jetaient des pierres et des bris de verre et ils portaient atteinte à la propriété publique et privée”, a déclaré à l’AFP un porte-parole de la police, Ahmed Shiyam. Les Maldives sont en proie à une crise politique émaillée de violences depuis la démission le 7 février de M. Nasheed, le premier président démocratiquement élu, dans la foulée d’une mutinerie de policiers et de semaines de manifestations d’opposants. M. Nasheed a accusé son successeur, Mohamed Waheed, de l’avoir évincé du pouvoir en accord avec l’armée.

Je vais à Marseille

c’est une ville captivante au sud, il s’agit de la cité phocéenne. Ancestrale et possédant 2600 printemps d’histoire, cette ville de l’Orient offre une notoriété d’abondante, et cette bourgade demeure absolument insaisissable. A partir de sa édification, la cité décontenance par ses divergences. La métropole reste cordiale par sa cité. L’agglomération offre une sympathie charmante. La cité subsiste pareillement une agglomération culturelle avec beaucoups de musées. La métropole désoriente car Marseille ne désigne pas la contenance d’une ville usuelle. La qualité principale de la cité est son excellent environnement vierge : des ilets brutes à cinq minutes des côtes, de belles berges, des épatants grands fonds. Puis les calanques. Ce qui allèche aussi est la cuisine qui se diffuse dans certains cours de cuisine. Les plats ancestraux se retrouvent du bord de mer aux estaminets, avec apétance. Elle jouie pareillement d’un environnement chaud quasiment toute l’année. La vadrouille dans les coteaux demeure une occupation à ne pas faillir. Quelques balades signalés traversent la contrée. Les lieux demeurent y compris un environnement de varappe manifeste des grimpeurs de provence. Le snorkeling demeure aussi une action agréable à Marseille. La mer a y compris des passionnés. Repérez les vignobles autour de la ville. Certains recommendent des cours d’œnologie à Marseille de temps à autre dans les vignobles pour tester les vins du sud. Une composante de la ville est sa culture. Il existe un chaleureux parler de Marseille, saisi et appliqué par certains régionaux. Quelque période est attractive afin de visiter la cité. La cité est séduisante toute l’année. Il y a toutefois quelques manifestations qui savent être captivants, tel que la foire aux santons. Ces temps-ci, la cité bénéficie d’une particularité de violence, mais la métropole justifie à être examinée.Sur le plan du travail, la ville subsiste une région séduisante pour un séminaire entreprise, le découvreur, y compris aussi pour les services. Pour moi venez connaitre cette merveilleuse Marseille. La 2nde agglomération de l’hexagone se place au cœur d’un labyrinthe de communications intense avec la plupart des régions européennes.

Je simule

Il est désormais faisable de se mettre aux commandes d’ un Airbus 320 en simulateur de vol professionnel. Cette activité exceptionnelle est pratiquée dans un espace de formation des pilotes professionnels à Roissy. Ces pilotes vont ensuite œuvrer pour AirFrance. Les simulateurs sont des chefs d’œuvre de technologies, déplacés par des vérins hydrauliques, qui reproduisent fidèlement les oscillations d’un jet. Cette activité est particulièrement prisée par les férus d’aviation, mais aussi par les passionnés qui convoitent de découvrir le métier de pilote d’avion. Les participants sont accueillis par un pilote pro sur le centre d’apprentissage.

Une introduction de 30 minutes est donné puis s’entame la séance de simu professionnel. Le particulier peut sélectionner son endroit de départ et son endroit d’arrivée. La personne pourra encore recréer la plupart des conjonctures météorologiques avec les problèmes qui peuvent advenir en volant. Les passionnés de simulation adorent. Mais également les individus qui ont peur en avion. Des personnes ont peur en vol à cause d’une mauvaise expérience de vol. Des individus ont ressenti des turbulences catastrophiques, comme certaines expériences d’avantage pénibles comme être frappé par un éclair dans l’avion, ou pareillement une perte moteur. Toute situation en avion difficile induit une phobie du prochain départ. Pour combattre contre cette phobie et cette crainte du vol. Les simu professionnels sont employés par les professionnels pour proposer des préparations antistress pour se battre contre l’appréhension de l’ avion. Ces préparations sont individualisées et présentés à l’individu pour une plus grande efficacité.

Le cours de trois heures permet au postulant d’appréhender la dynamique d’un airbus et de se placer en circonstance, là aux commandes d’un avion de ligne. Entraindé d’un psychologue, le postulant aborde ses frayeurs afin de mieux les appréhender et les dépasser. Les simulateurs utilisables sont des Airbus 320 et simu Boeing. La façon de piloter le simu Airbus et le simu B737 sont différentes. La manière de pilotage Airbus 320 est centrée sur le manche – vous lancez une impulsion sur le manche à balai et l’aéroplane va garder l’attitude qui vient de lui être fixée, sans garder l’angle d’attaque sur le manche. Ceci peut être très perturbant pour un pilote. A l’opposé, le simulateur Boeing maintient un feeling de vol classique. Le manche à balai est régulier, et il convient de maintenir l’attaque sur le joystick pour garder l’angle d’attaque ou l’angle de l’aéroplane. Pour prendre de l’altitude, vous tirez sur le joystick, et vous devez garder cette angle d’attaque pour continuer à monter.

A l’inverse sur l’Airbus, vous insufflez un angle de progression, et on peut relâcher le manche. L’aéronef continue son angle de montée. En vue de rétablir l’assiette, il faut ainsi pousser sur le manche pour regagner l’aplomb initiale. Il n’y a pas de choix accompli pour votre simulateur, tout dépend des expériences des participants. Mais certainement, la pratique en simulateur est étonnante.

Cours de cuisine social

Ma société organise un cours de cuisine. La raison de ce cours est de renforcer l’union des employés. Ces animations coordonnées par des agences spécialisées sont beaucoups propagées dans les entreprises. Le cours de cuisine est agréable. Le cours est réalisé en différents groupes de collaborateurs. Cette distribution permet de renforcer la connexion des collaborateurs. Durant trois heures les employés fabriquent des recettes qui seront ensuite appréciés par un professionnel. Le groupe qui dispose du meilleur mêt l’emporte. Le groupe est très content de faire à cette activité. Les mêts ont a postériori été dévorées par les employés pour bénéficier de la soirée. Le boulot de l’agence séminaire restera clef afin de recruter le cuisinier pour notre boite. L’unité des participants est la classe et la magnitude des corrélations communautaire qui coexistent entre les individus d’une société. Cette notion est manié pour spécifier la force de l’union sociétale. Le stade de l’alliance collective conforte les associations des boites. Les liaisons collectives sont appréhendées de manière positive par les personnes faisant cette entreprise. L’unité est conceptualisée idem par l’intelligence collective. L’intelligence collective représente les capacités clairvoyantes d’une convention procédant des interactions disparates entre tous les individus. Les agences séminaire sont pointues dans la croissance de cette entente collective.

Partir au Maroc

Le Maroc est une contrée superbe, superbe pays. Mon entreprise m’avait convié dans ce magnifique pays pour réfléchir à demain, avec mes autres collègues, et j’avoues que j’ai principalement profité du Maroc. Tout le déplacement était coordonnée par des locaux, donc nous n’avions qu’à nous laisser emmener et savourer. Je retourne en conséquences complètement captivé par cette nation aux paysages si divers. Un séminaire marocain bien intéressant.

Nous avons eu l’opportunité de vivre Marrakech, magnifique métropole qui tourbillonne. Marrakech compte à peu près neuf cent mille résidents répartis sur une aire de deux cent km carré. Il s’agit de quatrième plus grande cité du pays. Marrakech est aussi l’une des ville étudiantes du pays, ce qui en fait une cité passionante en pleine vie. Les marocains travaillent ici dans l’organisation de séminaire, dans l’organisation de conférences et dans les agences évènementielles à Marrakech pour se payer leurs écoles mais également pour s’amuser.

J’aime principalement la différence entre la médina et les lieux touristiques. Les superbes palaces qui s’abritent dans les rues de la ville. Mais aussi les magnifiques hôtels dans les emplacements d’avantage touristiques, qui délivrent une atmosphère particulière particulièrement dans les cafés. J’aime aussi les pics qui se ajustent au loin. La sierra est proche. Nous sommes allés en balade en voiture au rif de l’Atlas, une superbe expérience.

Autre excellente virée, la pensée de cette balade en quad et en dromadaire dans les sables du Sahara. Récompense de ce voyage incentive au Maroc, cette balade était particulière. Nous avons sommeillés en cantonnements et apprécié les cieux. Pour regagner les ergs il faut premièrement croiser les plaines. Ces étendues ont couramment de larges zones, allant des montagnes du Rif jusqu’au Moyen Atlas, le bassin de Sebou s’ajuste de bas plateaux, de rivières, quelques cols et des plaines fécondes. Puis au sud du Maroc, l’Erg Chebbi, à proximité de la limite algérienne, est la plus vaste zone rocheuse et sabloneuse dans le Maroc. Certaines dunes grimpent à deux cents de hauteur.

Autre pensée coordonné par l’agence incentive à Marrakech, une expédition dans l’express Désert Oriental Express. Ce le train relie Oujda à Bouarfa sur 310Km de train, et vous enjoint à admirer de superbes paysages arides ponctués de larges dunes, de barraquement nomades et de chétives bastides séparée. C’était énorme. Alors bises à tous pour ces merveilleux souvenirs.

Cuisine moléculaire

La cuisine moléculaire est la recherche et perception des phénomènes qui arrivent lors des mutations culinaires. La gastronomie moléculaire est maintenant attachante et reconnue comme une méthode de préparation. Pratique à la mode pour certains, tendance de fonds pour les autres, la préparation moléculaire n’en reste pas moins une réelle technique scientifique. Pour Hervé This, physico-chimiste qui est l’un des initiateurs de la cuisine moléculaire, la dimension moléculaire assure de mieux simuler les attitudes chimiques propres de la cuisine, particulièrement dans les émulsions, les cuissons à cœur, les effets tensio-actifs…

La nomination de la discipline provient de l’entrevue de Nicholas Kurti et de Hervé This qui ont compris qu’un domaine scientifique pouvait rapidement être distingué, non pas dans l’analyse des ingrédients, mais, plus spécifiquement, dans l’analyse scientifique des méthodes culinaires. L’un et l’autre ayant fait à des analyses sur les propriétés physico-chimiques déployées par les discipline empiriques de la gastronomie, ils concourent à partir de 1985, et leur collaboration fructueuse ne devait prendre fin qu’avec la disparition de Kurti en 1998, à l’âge de 90 ans.

La nomination « gastronomie moléculaire » revient à la biologie moléculaire: en 1934, Warren Weaver, alors DG du NIH, avait suggéré cette appellation pour identifier cette nouvelle méthode de la biologie où l’on introduisait des méthodes chimiques et physiques. Pour la cuisine moléculaire, l’objet est la même : originellement, le programme de la méthode correspondait à l’introduction en cours de cuisine de pratiques tirées de la chimie et de la physique.

De nombreux grands cuisiniers s’inspirent des techniques de la gastronomie moléculaire, parmi eux, Pierre Gagnaire, Thierry Marx ou Marc Veyrat. La gastronomie moléculaire s’est répandue dans les foyers. Vous pouvez aujourd’hui faire des cours de cuisine moléculaire avec quelqu’uns des grands de la discipline.

Découvrir l’Islande

L’Islande est complètement un pays en progression. Situé sur les deux continents, l’Islande est un pays en progression, avec des volcans qui produisent de davantage de terre et qui engendrent à ce pays de s’accroitre. Le pays s’est développée au 9ème et 10ème siècle sous l’influence des immigrants des peuples du nord. L’ile est fier d’avoir l’assemblée législative la plus ancienne au monde. L’Islande, indépendante depuis 1944, est maintenant une ile qui s’échappe d’une crise financière sans précédent, et qui se développe sur des activités tels que les métaux, la peche, la peche, et la peche.

Avec 300,000 personnes, dont deux cent milles à la région de Reykjavik, la capitale, l’ile est un tout petit pays, dénudé, offrant la part belle aux grands espaces. Le sol et la thermie de l’île engendrent également des paysages superbes, ce qui séduit particulièrement des centaines de milliers de voyageurs chaque année qui viennent admirer des scènes plus remarquables les uns que les autres. Ce tourisme a entrainé aussi le développement d’agence séminaire en Islande qui cultivent les cadeaux des paysages et des expériences, pour booster encore les salaires du tourisme.

Parmi les panoramas, les voyageurs viennent nombreux contempler le Golden Circle, un jet d’eau qui a donné son nom à tout une zone touristique comprenant un parc national, des geysers, un glacier sur lequel les agence incentive viennent faire de la motoneige et du 4×4, et des chutes d’eaux splendides. Les touristes viennent également admirer le Blue Lagoon, une piscine naturelle aux eaux turquoise, devenue un stop obligatoire pour tout séminaire d’entreprise.

L’île est particulièrement attractive pour les islandais, issu des vikings, et encore guerriers dans la tête. Les islandais sont maintenant parmi les plus réceptifs sur l’ailleurs. Et grâce à ces voyages, ils rappatrient chez eux les recettes qui fonctionnent ailleurs, aussi en tourisme, technologie, musique, arts… Aussi pour une organisation de séminaire que pour un séjour individuel, l’Islande reste un pays à part, un pays unique faite de feu et de glace, qui imprime les esprits par sa magnificence.