En savoir plus sur les dauphins

Les dauphins possèdent un cerveau très volumineux constitué de deux hémisphères et d’une complexité similaire à celle du cerveau humain. Il comprend notamment une aire de Broca et une aire de Wernicke, tous deux responsables du traitement du langage chez l’homme. De fait, les dauphins possèdent une très bonne mémoire et sont capables comme les grands singes d’user de catégories mais aussi d’apprendre des langages artificiels à partir de symboles comme le démontrent plusieurs recherches en éthologie cognitive. En milieu sauvage, les dauphins, et de manière générale tous les cétacés, possèdent un système de communication extrêmement complexe, reflet de leurs capacités cognitives particulièrement exacerbées. Les dauphins sont les seuls cétacés sauvages connus pour user d’outils. Les femelles de la communauté de grands dauphins de Shark Bay, en Australie, chassent en s’aidant d’une éponge naturelle qu’ils placent au bout de leur rostre. Tel un gant protecteur, cet outil leur permet de fouiller le fond marin à la recherche de proies sans se blesser. Les chercheurs ont constaté au travers d’une étude génétique que cette innovation comportementale s’était transmise de mère en fille et ce, sur plusieurs générations. Il convient dès lors de parler de tradition ou de comportement culturel pour cette utilisation d’outils, de la même manière que pour les chimpanzés ou les orangs-outans. Parce que les mâles favorisent la chasse coopérative de bancs de poissons au détriment de la fouille solitaire des fonds marins, beaucoup plus chronophage, ils ont rarement été observés en train de manipuler cet outil. Des expériences ont démontré que les dauphins savent utiliser un miroir, comme les grands singes, afin d’inspecter des parties de leur corps qui leur sont invisibles de prime abord. Cette capacité à reconnaître son image dans un miroir est intimement liée à la conscience de soi. Diverses études en cours s’attachent à démontrer que les dauphins en plus de posséder une conscience de soi sont également capables d’attribuer des états mentaux aux autres et donc sujets à l’empathie. Source: Nager avec les dauphins.

dauphins

3000 dauphins morts

D’après la presse péruvienne, depuis le début de l’année on a retrouvé au Pérou plus de trois mille dauphins morts sur les plages de la région de Lambayeque dont les rivages bordent les zones où différentes compagnies pétrolières effectuent des recherches pour découvrir de nouveaux gisements sous-marins. Selon plusieurs articles, cette hécatombe de mammifères marins serait la conséquence de ces recherches. D’après Carlos Yaipén, directeur de l’Organisation scientifique pour la protection des animaux aquatiques, la mort des dauphins est due à ce qu’on appelle « la bulle marine », phénomène qui se forme lorsque l’on utilise des ondes acoustiques à grande profondeur pour détecter les nappes pétrolifères. Toujours selon Carlos Yaipén, lors de la recherche du pétrole on utilise des ondes acoustiques de différentes fréquences dont les effets ne sont pas immédiatement perceptibles, mais qui provoquent des dommages à long terme non seulement chez les dauphins, mais également chez les phoques et les baleines. Ainsi, ces bulles marines provoqueraient chez ces animaux désorientation et hémorragies internes.