Le Groenland n’est pas vert

Pourquoi le Groenland, qui se traduit comme la “terre verte”, est-il recouvert de neige tandis que l’Islande, “terre de glace”, est connue pour ses paysages verdoyants? Les sagas islandaises content qu’à l’époque de sa colonisation le Groenland a été nommé ainsi pour attirer des colons mais la “terre verte”, selon certains chercheurs, l’a bien été un jour… Deux études publiées récemment dans le magazine Nature se penchent sur les mystères de cette région glaciaire. Tandis que les spécialistes sous la direction de Paul Bierrnan de l’université du Vermont concluent que depuis 7,5 millions d’années une grande partie du Groenland est recouverte de glace, un autre groupe de chercheurs dirigé par Jörg Schäfer affirme qu’au cours de cette période les glaces du Groenland ont fondu presque entièrement au moins une fois. De plus, le second groupe de recherche n’écarte pas la possibilité qu’à une certaine période, depuis 2,5 millions d’années, l’île ait été entièrement libérée des glaces pour une période d’environ 280 000 ans.  Les deux groupes d’étude ont travaillé au Groenland (mais à des endroits différents de l’île) et le premier groupe y a retrouvé des sédiments déplacés près des côtes après l’érosion atmosphérique. Les représentants du second groupe ont examiné les isotopes des éléments chimiques retrouvés sous la glace, qui auraient pu apparaître sous l’effet des rayons cosmiques. Les spécialistes expliquent ces divergences par l’utilisation, dans les deux cas, de données issues d’un seul endroit pour tenter de tirer des conclusions à grande échelle. Les spécialistes considèrent importante l’information sur le changement de la quantité de glace au Groenland avant tout car sa quantité se réduit aujourd’hui à cause des changements climatiques, ce qui pourrait avoir des conséquences multiples pour l’environnement.