J’aime les vins italiens

En France, nous sommes tellement centrés sur nos vignobles que nous avons souvent tendance à écarter les vins étrangers. Au point d’oublier que nous ne sommes pas le premier producteur de vins du monde. Cet honneur revient en fait à l’Italie, et n’est pas récent puisque les Grecs l’avait baptisée Œnotria : la terre du vin. Répartie sur 800000 ha environ, la vigne y est présente dans toutes les régions et offre une large palette de vins. De retour d’un cours d’oenologie où j’ai redécouvert certains de ses meilleurs vins, j’ai eu envie de vous présenter mes coups de coeur italiens. Les deux régions les plus riches en vins de qualité sont le Piémont (barolo, barbaresco, asti spumante) et la Toscane (chianti classico, vino nobile di montepulciano et brunello di montalcino). La renommée de ces vins de garde ne doit cependant pas occulter les bouteilles à boire jeunes : le valpolicella, par exemple (un rouge léger et fruité), ou les blancs parfumés du Frioul. Deux vins m’ont particulièrement marqué lors de cette dégustation : l’aglianico del vulture et le barbera d’alba. Le premier, subtil et de garde, est produit dans la région de Basilicate et c’est l’un des meilleurs rouges du sud de la péninsule. Le second est cependant de loin mon coup de coeur du moment. Le barbera d’alba est un vin rouge né au sud du Piémont, riche et dense. Il se marie bien avec les cannellonis et les lasagnes, avec les fromages de type raschera mais aussi avec des viandes rouges. Il peut être conservé 4 ou 5 ans et doit être servi chambré. Le barbera d’asti est du même type. Le dolcetto d’alba (cépage dolcetto), autre rouge piémontais, est issu d’un vignoble assez vaste au terroir de qualité. Coloré, aromatique (fruité) et souple, il est à boire jeune et accompagne très bien des viandes blanches, des volailles mais également des viandes rouges grillées ou des fromages pas trop relevés comme le murazzano. Voilà pour ma liste du moment. Il y a évidemment beaucoup d’autres vins italiens qui méritent d’être dégustés, et cette liste est loin d’être exhaustive. Mais même si vous ne devez retenir aucun nom de cet article, retenez au moins ceci. Les vins italiens n’ont rien à envier aux vins français. Et si vous en voulez la preuve, il vous suffit d’y goûter ! Pour en savoir plus, je vous recommande l’excellent site Cours d’œnologie.

11263185_799260786825004_1654077797_n