Une expérience incroyable en plein ciel

Samedi, 14 heures. Une journée ensoleillée. Piaffant d’impatience, je m’engage dans le petit aéro-club de Courtrai. Je flotte entre le plaisir et l’inquiétude. En effet, je suis sur ce tarmac pour une équipée surprenante: une expérience acrobatique ! Je m’avance vers le pilote, Damien, qui apaise aussitôt mes craintes. On entame le briefing. L’atmosphère est sympathique. Je me sens devenir fébrile tandis que l’heure tourne, mais je me force à sauver les apparences. Enfin le moment tant redouté arrive: celui de passer à la pratique. Je mets mon parachute à la manière d’un sac à dos. Rassurant. Je m’avance vers l’avion, un Extra 330LX. Un avion bi-place, léger, puissant et, comme je vais le ressentir sous peu, incroyablement maniable. Le cockpit se réduit à sa plus simple expression. L’avion a été visiblement pensé pour un unique dessein: proposer le maximum d’adrénaline. Une fois placé à l’intérieur, fermement harnaché, j’ai l’impression de n’être plus qu’une extension de l’avion. Ce dernier commence par crachoter puis se met à rugir. Même avec mon casque, le ronflement est incroyable. Le pilote s’assure que le micro de mon casque est en parfait état de marche, puis c’est parti pour une demi-heure en plein ciel. Le pilote met les gaz et nous prenons de l’altitude avant de rejoindre le site de voltige. Ca commence sans même un avertissement. Premier décrochage. J’ouvre grand les yeux et m’accroche au harnais, médusé. Je ne me m’attendais pas à des sensations aussi puissantes. Et ce n’était rien de plus que le prologue ! Cloches, figures, vrilles… Les cabrioles se succèdent mais ne se ressemblent pas. La démonstration est bien plus trépidante que tout ce que j’avais imaginé. Ici, plus de haut ni même de bas. Mes points de repère ont disparu: la terre et les cieux virevoltent autour de l’avion. La phase de voltige est évidemment trop brève, mais c’est cependant crevé que je m’extraie du cockpit. Mon corps en a vu de belles, au cours de cette expérience. Lors de certaines acrobaties, on pouvait monter jusqu’à 6G: je pesais alors six fois mon poids ! Voilà une sensation que mon corps ne va pas oublier de sitôt ! Si vous comptez vous aussi vivre une telle promenade, autant vous dire qu’il faut avoir le coeur solide. Le pilote ajuste évidemment les figures selon le client, mais cela demeure malgré tout une incroyable montée d’adrénaline. Mais si vous n’êtes pas du genre timide, fonçez sans hésiter. C’est une expérience incroyable, et je pense déjà à y retourner ! Suivez le lien pour en savoir plus sur cette expérience de voltige aérienne.