Voyager à trois ? Voyage au bout de l’enfer !

Bienvenue. Rejoins le programme Voyager Plus !

Mes 10 solutions pour réaliser tes rêves de voyage + des ressources, des réductions et le Manifeste du Voyageur (mon livre gratuit) ! » Télécharge le tout en cliquant ici.

Le voyage en mode trio, une erreur à éviter absolument ? Nombreux sont ceux qui en sont revenus…

Pour certains, cela évoque même des mauvais souvenirs. Promis, juré, ils ne le referont pas. Mais que s’est-il passé ?

vols

Le trio ou le chaos

Naïma a une bonne expérience du voyage à trois. Ces dernières années, elle est souvent partie à l’étranger de la sorte. A chaque fois, ce fut des clashs ou pas loin du tout.

Le plus mémorable fut son voyage sur la route 66 il y a quelques années. Elle est partie avec sa meilleure amie et un ami à elle. Une erreur classique dans ce cas (voir ci-dessous).

Alors, que s’est-il passé ?

Dès le premier jour, au départ de Chicago, l’ambiance s’est dégradée. Dans les jours qui ont suivi, la tension est allée crescendo, elle fut quotidienne jusqu’à la dispute finale deux jours avant le départ. La proximité, la fatigue du voyage et l’incompatibilité de caractère ont fait craquer Naïma.

Sarah a aussi été passablement traumatisée par un récent voyage à trois. C’était de la folie, c’est le cas de le dire ici. Les 3 semaines au Sénégal ont été pesantes. Partie avec deux collègues devenus ses amis pendant l’année écoulée, l’enthousiasme était là dès les premiers jours.

Puis, l’ambiance s’est assombrie lorsque Sarah et son amie Sandrine ont pris conscience des problèmes psychologiques de Stéphane. Elles ne le reconnaissaient plus : incohérence, agressivité, antipathie… Elle et Sandrine ont eu assez peur de lui (et pour lui) et ont décidé de prendre de la distance sur la fin du voyage.

» On ne m’y reprendra plus «  affirme-t-elle. D’ailleurs, pour son prochain voyage à Cuba, elle part… à deux avec sa meilleure amie.

De même, Amandine n’a pas un bon souvenir du seul voyage où elle est partie à trois. Obligée de jouer la médiatrice tout au long du voyage, l’expérience l’a vaccinée. «  Il y en a toujours un qui se sent de trop, à tort ou à raison… donc pas facile de vivre un voyage de façon harmonieuse. »

Alors, impair rime-t-il avec galère ?

Oui, mais tout de même.

Voyager à trois ne présente-t-il donc que des inconvénients ?

Le gros avantage, il me semble, est qu’être à trois permet à chacun de vivre ses moments nécessaires de solitude. Il peut alors le faire facilement sans gêner l’autre car celui-ci ne se retrouve alors pas seul.

D’autre part, durant un roadtrip en voiture, c’est pratique de se relayer au volant. A trois, c’est moins de fatigue.

Et puis, surtout, vous pouvez diviser les frais du voyage : location de voiture, hôtel, activités…

 voyage-trois

 

Ce qu’il ne faut pas faire ou comment réduire les risques de clash

Honnir le voyage à trois serait peut-être exagéré (quoi que… )

Ok, mais dans ce cas, il y a quelques conseils à appliquer pour réduire le risque de chaos :

  • ne partez pas avec un inconnu. Ce n’est pas parce que c’est l’ami de votre ami que vous allez vous entendre. C’est loin d’être automatique, tout le monde l’a vérifié.
  • Vous avez un fort caractère tous les trois ? Cela augmente considérablement le risque de disputes…
  • Partagez vous les rôles afin que chacun participe au voyage et ne se sente pas à l’écart. Faite cela en fonction des goûts et des points forts de chacun. Exemple : l’un va proposer les visites et l’itinéraire, l’autre va s’occuper des réservations etc.
  • Faites en sorte que chacun ait sa place dans les échanges avec la population. Voilà qui n’est pas facile.
  • Faites preuve de compréhension et de patience.
  • Acceptez l’idée que chacun puisse avoir ses propres envies.

Mon expérience

Personnellement, je n’ai voyagé à trois qu’une fois. C’était en 2014 en Islande. J’y suis allé dans le but de faire 2 semaines de randonnées avec un ami et une amie.

IMG_7998 (1)

Globalement, cela s’est très bien passé surtout si vous tenez compte du fait que ce voyage était roots, physique et fatiguant, ce qui est un bon terreau à d’éventuelles prises de tête.

S’en sortir sans disputes, c’est je pense une bonne performance. Ok, il y avait certes parfois des petites tensions en fin de journée avec l’accumulation de la fatigue, mais vraiment rien de grave.

Et vous qu’en pensez-vous ?

Des mauvaises expériences aussi ? 

Faites tourner sur les réseaux !

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest