Zika : faut-il reporter votre voyage ?

Bienvenue. Rejoins le programme Voyager Plus !

Mes 10 solutions pour réaliser tes rêves de voyage + des ressources, des réductions et le Manifeste du Voyageur (mon livre gratuit) ! » Télécharge le tout en cliquant ici.

  • partages

    Et voilà, encore une maladie de plus véhiculée par un moustique. Alors, quelles sont les zones concernées et les risques ? Faut-il reporter son voyage ?

    Le Teide (1)

    Les moustiques véhiculent de graves maladies. Et pour le voyageur, c’est l’ennemi numéro 1, j’en ai déjà parlé maintes fois sur le blog.

    Les maladies concernées par le voyageur sont : le paludisme, la dengue, la fièvre jaune, le chikungunya, pour ne citer que les plus courantes. C’est déjà trop…

    Depuis quelques mois, une autre maladie vient de s’ajouter à la liste : Zika.

    Comme si cela ne suffisait pas.

    Origine

    Le virus Zika est de la même famille que celui de la fièvre jaune et de la dengue. Il s’est fait connaître par le passé par des cas en Afrique et en Asie.

    En 2015, c’est une véritable épidémie qui a gagné l’Amérique Latine, et notamment le Brésil. Plus d’un million et demi de cas dans ce pays tout de même.

    Le virus serait arrivé en Amérique du Sud à cause de la coupe du monde au Brésil en 2014 qui a vu l’arrivée de nombreux touristes d’Asie et d’Afrique.

    L’OMS prévoit plusieurs millions de cas cette année.

    Zika : les symptômes

    Les symptômes de Zika sont assez proches du chikungunya, d’où la difficulté de distinguer les deux.

    Ils apparaissent entre 3 et 12 jours après la piqure. Attention, parfois, il n’y a pas de symptômes.

    Les symptômes sont : la fièvre, les douleurs articulaires, des céphalées, une éruption cutanée. Ils disparaissent en général entre 2 et 7 jours plus tard.

    L’infection est immunisante, ce qui signifie qu’on ne peut pas le contracter deux fois.

    Le syndrome de Guillain-Barré (SGB) est l’autre motif de préoccupation. Dû à une atteinte des racines nerveuses, ce syndrome associe douleurs et paralysie d’intensité variable. Les cas sont rares, pourtant, il semblerait que quelques cas soient associés au virus Zika.

    zika

    https://www.flickr.com/photos/mdscomunicacao/24504256473

    Transmission du virus Zika

    Le virus se propage par la piqure d’un moustique infecté, qui s’infecte lui-même lors d’un repas sanguin sur un homme ou un animal.

    C’est le moustique tigre qui est à l’origine de la plupart des transmissions.

    Il semblerait que ce virus puisse se transmettre par voix sexuelle. Un cas a été détecté il y a peu au Texas.

    Traitement

    Il n’existe aucun traitement à ce jour, ni vaccin.

    L’essentiel du traitement repose sur du paracétamol contre les fièvres et la douleur. C’est tout… Il n’y aura sans doute pas de vaccin et de traitement efficace avant plusieurs années. En fait, cela va dépendre du nombre de cas, à savoir si cela est rentable pour les labos. Oui, c’est toujours la même histoire.

    La prévention repose sur les moyens de lutte contre les moustiques : répulsif, moustiquaires, etc. Je vous conseille de regarder ici cet article du blog dans lequel je vous présente les moyens pour lutter contre les moustiques en voyage.

    Vous pouvez regarder la vidéo ici :

    Les destinations concernées

    Pour l’heure, le virus touche surtout deux zones :

    –   Les Caraïbes avec la République Dominicaine, Porto Rico et les Antilles françaises.- L’Amérique Latine : Mexique, Honduras, Guatemala, Nicaragua, Guyane Française, Colombie, Venezuela, Equateur et Brésil.

    A noter aussi à l’heure où j’écris des cas en Thaïlande et au Cap-Vert.

    En Europe aussi, des cas ont été notés.

    Présence de Zika dans le monde début 2016.

    Présence de Zika dans le monde début 2016.

    Que faire ? Reporter son voyage ? Non !

    Vous avez prévu de voyager dans un de ces pays, notamment en Amérique Latine ? Faut-il que vous reportiez votre voyage ?

    Je serais tenté de vous répondre que non, il n’est pas nécessaire de reporter votre voyage.

    Pourquoi ?

    – En dehors de Zika, d’autres virus sont actifs sur place depuis des lustres : paludisme, dengue, chikungunya…–  Zika est moins dangereux que le paludisme ou la dengue.

    Beaucoup de bruit pour rien ?

    Par contre, une exception peut être faite pour les femmes enceintes. Car en effet, là, il y a un risque. Zika peut en effet provoquer des malformations chez le nourrisson. L’OMS invite ainsi les femmes enceintes à reporter leurs voyages dans les zones infectés.

    Cela dit, il semblerait que ces malformations soient liées à l’emploi d’un pesticide de Monsanto chargé de lutter contre…la dengue. Des scientifiques argentins ont mis cela en lumière. Comme vous vous en doutez, Monsanto va tout faire pour étouffer l’affaire et payer d’autres études en sa faveur. Si vous vous renseignez sur les effets des pesticides, ces malformations font en effet partie des problèmes.

    Plus problématique, il semblerait que des cas du syndrome de Guillain-Barré (SGB) soient liés à Zika. Ce syndrome, rare, peut dans certains cas extrêmes entrainer la mort par la paralysie des muscles respiratoires.

    Enfin, l’Institut Pasteur de Lille a mis au point un outil pratique sur son site internet. En fonction des pays où vous allez et d’autres facteurs, le site vous donne les précautions et recommandations à suivre.

    Voir la page sur Zika.

    zika voyage

    Que faire si j’ai déjà programmé mon voyage ?

    Des compagnies aériennes proposent de reporter votre billet d’avion gratuitement si vous êtes concernés.

    Sachez que vous pouvez invoquer le cas de force majeure pour annuler un voyage. En effet, le ministère des Affaires étrangères dissuade les touristes de se rendre dans ce pays. Dans ce cas, l’agence doit vous rembourser les sommes avancées et ne peut exiger de pénalités.

    En conclusion

    En fait, le bruit fait autour du virus Zika tourne surtout autour de cette histoire de malformation et du risque pour les femmes enceintes.

    Pour les autres, il n’y a pas lieu d’annuler votre voyage, il suffit de se protéger avec les moyens traditionnels de lutte contre les moustiques.

    En ce moment, l’épidémie est à son plus haut niveau, cela se calmera sans doute par la suite. A la limite, vous pouvez repousser votre voyage, mais l’annuler pour cette raison me semble too much.

    J’ai ami, Joël, qui doit toujours venir me voir en Colombie depuis des lustres. Là, il vient de prendre comme prétexte le virus Zika. Je lui ai bien expliqué que cela ne tient pas, mais, il s’accroche à son prétexte !

    Un prétexte de plus. Bon, qu’est ce que vous lui diriez pour qu’il se bouge ?

    Et vous, avez-vous prévu un voyage dans une zone infectée ? Qu’avez-vous décidé ?

    Faites tourner sur les réseaux !

    • Facebook
    • Twitter
    • Google+